Pour sauver l'euro, la banque centrale européenne se dit prête à tout

Le président de la BCE Mario Draghi à Bruxelles le 29 juin 2012
Le président de la BCE Mario Draghi à Bruxelles le 29 juin 2012 - © Georges Gobet

La Banque centrale européenne (BCE) est prête à prendre toutes les mesures pour préserver l'euro, a déclaré jeudi à Londres son président Mario Draghi.

"La BCE est prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l'euro. Et croyez moi, ce sera suffisant", a-t-il déclaré lors d'une conférence d'investisseurs, retransmise par la chaîne de télévision Bloomberg TV.

La mission de la Banque centrale européenne est aussi d'intervenir en cas d'envolée des taux d'emprunt de certains pays de la zone euro, si cela freine la transmission de sa politique monétaire, a-t-il ajouté.

"Si les primes de risque sur la dette souveraine handicapent la transmission de la politique monétaire, elles entrent dans le cadre de notre mandat", a déclaré Mario Draghi. Tous les yeux sont de nouveau tournés vers la BCE face à l'envolée des taux espagnols, qui menace une nouvelle fois la stabilité de la zone euro.

Le président de l'institution de Francfort, pressée par plusieurs pays d'en faire plus pour enrayer la crise de la dette en zone euro, a également souligné les progrès "extraordinaires" accomplis depuis six mois par les Européens, assurant que le rythme des réformes était bien fixé. Il n'appartient pas toutefois à la Banque centrale européenne d'agir en lieu et place des Etats, a-t-il rappelé. Mais, a-t-il souligné, la zone euro a les moyens de contrer la spéculation sur les marchés, grâce notamment à ses fonds de secours, dont le fonctionnement a été amélioré, a-t-il relevé.

Les pays du sud, comme l'Espagne, l'Italie ou le Portugal, n'ont pas renoncé à se réformer, a encore dit Mario Draghi.


AFP

Et aussi