Portugal: le métro de Lisbonne paralysé par une grève

Station de métro
Station de métro - © Archives EPA

Le métro de Lisbonne était paralysé jeudi matin par une grève contre les coupes salariales décidées par le gouvernement socialiste du Premier ministre José Socrates, qui a démissionné la veille au soir après le rejet par le Parlement de son nouveau plan d'austérité.

L'ensemble des stations du métro de la capitale portugaise étaient fermées, selon l'administration et les syndicats. Le mouvement social était prévu jusqu'à 11h00 (locales et GMT).

"Cela ne veut pas dire qu'il y ait 100% de participation à la grève, mais qu'il n'y a pas de personnel suffisant pour assurer les conditions de sécurité", a expliqué à l'agence Lusa un porte-parole du Métro de Lisbonne, évoquant une adhésion "un peu en dessous de 60%".

Les employés des entreprises publiques de transport ont entamé mercredi une nouvelle série de grèves contre la politique de rigueur du gouvernement, qui a imposé depuis janvier une baisse de 5% en moyenne des salaires des fonctionnaires et exigé de ces entreprises publiques une diminution globale de 15% de leurs dépenses.

Mercredi, le trafic ferroviaire avait été très perturbé au niveau national en raison d'une grève partielle des conducteurs de trains de la société publique des chemins de fer (CP). A Lisbonne, le service des ferries avait également été suspendu aux heures de pointe.

Vendredi, les travailleurs de la CP, du transport de fret et de la Refer, l'entreprise publique chargée de la gestion du réseau ferré, ont également annoncé une journée de contestation, tandis que les conducteurs de bus de Lisbonne entament une grève des heures supplémentaires jusqu'au 8 avril.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir