128 Lidl en grève ce jeudi: "Les travailleurs sont déterminés, ils en ont marre"

Le mouvement de grogne continuait de s'étendre jeudi à la mi-journée chez Lidl. Au moins 128 magasins ont rejoint le mouvement de grève spontanée sur les quelque 305 que compte l'enseigne en Belgique (voir la liste ici), selon la vice-présidente du SETCa, Myriam Delmée. "Nous n'avons toujours pas eu de contact avec la direction. Pour l'heure, aucune rencontre n'est prévue", ajoute-t-elle.

Selon la CNE, tous les magasins Lidl du Hainaut resteront fermés aujourd'hui. "La situation peut encore évoluer au cours de la journée", affirme la vice-présidente du syndicat socialiste, Myriam Delmée.

La direction dit espérer que les pourparlers puissent reprendre rapidement, mais pour l'heure "aucune nouvelle concertation n'est prévue", affirment les syndicats.

Le personnel dénonce notamment la surcharge de travail avec la montée en gamme de Lidl. Selon Françoise Malherbe, déléguée SETCa, "on nous demande d'effectuer toujours plus de travail avec moins de moyens et moins de personnel"

>>> À lire aussi : chez Lidl, les travailleurs pointent des conditions de travail difficiles

Myriam Delmée, la vice-présidente du SETCa, dénonce ce jeudi matin la pression de la direction. "Le management passe auprès des gens en disant qu'il y avait des propositions et que ceux qui font grève risquent d'être licenciés, affirme-t-elle au micro de la RTBF. Ce n'est pas une habitude de faire grève chez Lidl donc impressionner les gens ça rapporte quelques fois."

La vice-présidente du SETCa ajoute : "Ça va devenir intenable comme climat. Les travailleurs sont déterminés, ils en ont marre. Ça fait trop longtemps qu'on prévient la direction que la charge de travail est insoutenable. Ils ne veulent pas le comprendre.

Une concertation sociale a eu lieu mercredi matin entre les syndicats et la direction mais elle n'a pas permis de trouver un accord. "Les propositions de la direction demeurent insuffisantes au regard des revendications des travailleurs", souligne le permanent CNE Romuald Geury. 

La direction de Lidl proposait un agrandissement de l'équipe volante qui soutient les équipes des magasins en cas de maladie et des bras supplémentaires pour amoindrir la charge de travail lors d'un nouvel agencement des rayons ou d'un affichage important pour une thématique spécifique. Mais ces mesures n'ont pas permis d'apaiser les travailleurs.


 

Ecoutez la réaction de Myriam Delmée, vice-présidente du SETCa

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK