Retour à la normale chez Brussels Airlines, touchée par la panne informatique mondiale dans les aéroports

Plusieurs aéroports situés un peu partout dans le monde tournaient au ralenti ce jeudi. La faute à une panne d'Amadeus Altéa, un logiciel informatique utilisé par de nombreuses compagnies aériennes dont Air France, British Airways ou encore Brussels Airlines.

Mieux vaut s'enregistrer en ligne

Dans un premier temps, l'aéroport de Zaventem a été peu touché par la panne, au plus une quinzaine de minutes de retard au check-in de certaines compagnies. Mais Brussels Airlines semble avoir finalement été touchée : tous ses voyageurs ont du être enregistrés de façon manuelle une bonne partie de l'après-midi, indique en effet une porte-parole jeudi. Cela n'avait toutefois pas provoqué de retards et les files d'attente sont en train de se résorber, précise une porte-parole.

La compagnie appelle les voyageurs à s'enregistrer, tant que possible, pour leur vol en ligne.

Des difficultés ont ainsi été signalées à Londres, Paris, Singapour, Johannesburg, Zurich, Melbourne et Washington DC. Air France-KLM, Lufthansa, British Airways, Qantas, Vueling et des entreprises américaines auraient notamment signalé des soucis. Dans le cas de Gatwick, un porte-parole cité par le Telegraph signalait un retour à la normale peu après 11h du matin. Les problèmes dans les différents aéroports de la planète auraient débuté vers 11h30.

Le logiciel Amadeus Alta, utilisé par environ 125 compagnies aériennes pour l'enregistrement des passagers, serait tombé en panne, selon The Telegraph. Air France-KLM, Lufthansa, British Airways, Qantas, Vueling et des entreprises américaines auraient notamment signalé des soucis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK