Playmobil, 40 ans d'une success story à l'européenne

Playmobil, 40 ans d'une succes story à l'européenne
2 images
Playmobil, 40 ans d'une succes story à l'européenne - © DANIEL KARMANN - BELGAIMAGE

Quarante ans, et toujours aussi dans le vent… Le petit bonhomme Playmobil, décliné en de multiples versions, a deux fois vingt ans en 2014. Et résiste aux assauts de la mondialisation et des jeux vidéo. Retour sur une épopée industrielle hors du commun.

Le journal l’Echo a décidé de revenir sur l’histoire du jouet le plus connu à travers le monde. Une "success story" qui fait pâlir d’envie tous les fabricants de gadgets et autres jeux.

Né en Allemagne, d’après l’idée ingénieuse de Horst Brandstätter de concevoir un jouet en plastique rigide mais peu gourmand en matières premières – à l’époque de la crise pétrolière des années 70 – il est présenté pour la première fois en 1974. Depuis, plus de 2,7 milliards de figurines Playmobil ont été vendues.

Si le bonhomme Playmobil d’aujourd’hui n’est plus exactement le même que celui d’il y a une trentaine d’années, peu de choses ont réellement changé depuis ses débuts. L’univers s’est certes agrandi, nous explique l’Echo ; plus de 700 personnages et quelques 35 000 accessoires composent désormais la gamme de la maison. Mais de façon peut-être inattendue, Playmobil reste essentiellement européen. Malgré un chiffre d’affaires de 550 millions d’euros, et une croissance de 4%, à faire pâlir ses concurrents, la production reste essentiellement européenne.

L’Echo ajoute que l’entreprise possède 12 000 moules, dont la valeur est estimée à 250 millions d’euros…Un véritable "trésor de guerre", précise le journal.

Article et infographie à consulter sur le site de l'Echo.

W. F.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK