Plan de restructuration de Carrefour: le Setca tempère les nouvelles intentions mais se réjouit du maintien de deux magasins

"Ces modifications d'intention de Carrefour font l'objet d'un plan plus large. Le reste est encore à négocier. Le nombre d'emplois sur le billot est encore de plus de 1000 travailleurs", souligne Myriam Delmée vice-présidente du Setca (Syndicat des employés, techniciens et cadres de la FGTB), qui réagissait à la présentation d'un plan de transformation modifié vendredi par la direction de Carrefour lors d'un conseil d'entreprise.

Le nouveau plan prévoit la transformation des hypermarchés de Belle-Île (Angleur) et de Genk en supermarchés intégrés. Selon le Setca, 45 et 80 emplois pourraient être respectivement sauvés à Genk et Angleur. La transformation en market de l'hypermarché de Haine St Pierre fera plus de 3.000 mètres carrés soit 81 personnes sauvées au lieu de 62 personnes initialement. A Westerlo, l'hypermarché transformé en market permettra le maintien de 63 emplois contre 53 initialement. A Bruges-Sainte-Croix, 64 emplois seront maintenus (52 initialement). Enfin, à Turnhout, l'hypermarché sera maintenu.

"Tout cela évidemment sera mis en œuvre dès lors qu'un accord global verra le jour sur tous les aspects du dossier: organisation du travail, polyactivité, retour à rentabilité, numérisation. Tout cela est évidemment à négocier", explique-t-on au Setca.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK