Plaintes linguistiques à Grimbergen : une mesure scandaleuse, selon le SNI

L'appel à la délation est vivement condamné
L'appel à la délation est vivement condamné - © Belga

Alors que l'administration communale de Grimbergen, dans le Brabant flamand, a appelé ses habitants à lui communiquer directement les plaintes concernant l'emploi d'une autre langue que le néerlandais par les commerçants de la commune, le SNI considère scandaleuse cette "ligne de délation qui cloue au pilori les commerçants qui parlent français ou anglais".

Le Syndicat Neutre pour Indépendants comprend le souhait des communes de la périphérie flamande de conserver leur caractère flamand, mais il estime scandaleuse la mesure de la commune de Grimbergen.

"Les commerçants doivent surtout vendre et ils le font en offrant un service de haute qualité à tous leurs clients", indique le SNI.

"On ne peut tout de même pas mettre des bâtons dans les roues des commerçants qui veulent aider et servir aussi bien et vite que possible leur clientèle. L'administration communale de Grimbergen semble oublier que les commerçants vivent de leurs clients. Le multilinguisme est en outre un atout pour un entrepreneur", réagit la présidente du SNI, Christine Mattheeuws.

"Que de telles pratiques de dénonciation soient encore possibles en l'an 2011, est très inquiétant. En outre, la commune ne peut pas justifier cette politique, puisque dans notre pays la liberté en matière linguistique existe et que chacun peut choisir la langue dans laquelle il s'exprime", ajoute-elle.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK