UE: plainte contre Mc Donald's pour pratiques anticoncurrentielles

Trois associations italiennes de consommateurs, soutenues par des syndicats internationaux et européens, ont annoncé mardi avoir porté plainte devant la Commission européenne contre l'américain McDonald's pour pratiques anticoncurrentielles.

Elles accusent le géant du fast food "d'abuser de sa position dominante sur le marché européen de la restauration rapide, de fausser la concurrence et de pénaliser aussi bien franchisés que consommateurs".

Une porte-parole de la Commission européenne a confirmé "la réception de la plainte qui va être examinée". Il n'est pas possible à ce stade d'évaluer le temps que prendra cet examen, ni s'il conduira à l'ouverture d'une enquête et à terme à l'application de sanctions. Interrogée par l'AFP à propos de la plainte, une porte-parole de McDonald's s'est refusée à tout commentaire.

"McDonald's, qui est la seule entreprise de restauration rapide exigeant que les franchisés louent les biens immobiliers détenus par le franchiseur, abuse de sa position dominante de propriétaire en fixant des prix de loyer excessifs (jusqu'à dix fois plus élevés que ceux du marché) aux franchisés", accusent les associations italiennes de consommateurs Codacons, Moviemento Difesa del Cittadino et Cittadinanzattiva.

Selon ces associations, si la responsabilité de McDonald's est avérée, le groupe encourra de sévères sanctions pouvant s'élever à hauteur de 10% de son chiffre d'affaires mondial.

En 2014, le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 27,44 milliards de dollars.

Ces associations sont soutenues par l'Union internationale des employés de services (SEIU) et des syndicats européens, dont la CGT française. Parallèlement au dépôt de cette plainte, trois syndicats européens, dont la CGT, ont adressé au Parlement européen trois pétitions accusant McDo de maltraiter ses employés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK