Pionnier de l'hybride, Toyota veut s'investir dans l'électrique et l'hydrogène

Pionnier de l'hybride, Toyota veut s'investir dans l'électrique et l'hydrogène
Pionnier de l'hybride, Toyota veut s'investir dans l'électrique et l'hydrogène - © FREDERIC J. BROWN - AFP

Alors qu’il effectue deux tiers de ses ventes en hybride, Toyota va accélérer dans l’électrique et l’hydrogène en Europe, a annoncé lundi la direction européenne du groupe au cours d’une conférence de presse.

Pionnier de l’hybride avec la Prius, le deuxième groupe mondial compte s’appuyer sur ces nouvelles motorisations pour doper les ventes de Toyota et Lexus dans les prochaines années et rattraper son retard en Europe où il détient 5,3% de parts de marché.


►►► À lire aussi : Bornes de recharge électrique en Europe : il va bientôt en falloir 10 fois plus !


Toyota prévoit de finir cette année de crise sous la barre du million de véhicules en Europe, avant d’atteindre 1,1 million de ventes en 2021 puis 1,4 million en 2025, dont 70% d’hybrides, plus de 10% d’hybrides rechargeables et plus de 10% de voitures électriques et à hydrogène.

Le constructeur japonais compte lancer sur le marché européen plus de 60 véhicules électrifiés

Toyota vient de lancer la Yaris Cross, une version SUV hybride de sa citadine star, produite près de Valenciennes. Un SUV 100% électrique de taille moyenne devrait être annoncé dans les prochains mois. Par ailleurs, la deuxième génération de la Mirai, la berline à hydrogène du constructeur japonais, doit arriver en Europe au printemps, comme porte-étendard de ses ambitions sur le marché prometteur de la pile à combustible.

Toyota, qui a annoncé début 2020 qu’il passait du statut de constructeur à celui d'"entreprise de mobilité", installera sa filiale de mobilité Kinto début 2021 à Cologne, en Allemagne.

 

Archives JT du 19/01/2020: Salon de l'auto, intérêt pour les voitures hybrides

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK