Pièces de 1 et 2 centimes: comment faire pour s’en débarrasser?

Depuis le 1er décembre 2019, tout vendeur doit procéder à l’arrondi pour les paiements en espèces. Si vous payez en liquide, le commerçant doit donc désormais procéder à l’arrondi :

  • L’arrondi est à la baisse lorsque le montant total se termine par 1, 2, 6 ou 7 cents. Par exemple : si le montant à payer est de 100,01 euros, vous payez 100 euros. Si c’est 100,07 euros, le montant est arrondi à 100,05 euros.
  • L’arrondi se fait à la hausse lorsque le montant total se termine par 3, 4, 8 ou 9 cents. Par exemple : si le montant à payer est de 100,04 euros, vous payez 100,05 euros ou encore si le montant est de 100,08, vous payez 100,10 euros.

Attention, c’est bien le montant total du ticket qui est concerné par l’arrondi et non pas chacun des articles. Cette obligation concerne uniquement les achats effectués en espèces et pas les achats par carte. Si un commerçant décide d’arrondir aussi les paiements effectués par carte, il doit le mentionner clairement. Le SPF Economie précise aussi que les achats en ligne ne sont pas concernés par cette mesure.

L’objectif de cette mesure est simple : faire disparaître progressivement les pièces de 1 et de 2 cents. L’idée est donc de ne plus produire ces petites pièces rouges qui sont en pénurie et qui coûtaient cher à la Belgique. Mais comment faire pour se débarrasser de cette mitraille qui a tendance à traîner dans les recoins des habitations ou dans les tiroirs des Belges.

Plusieurs options pour se débarrasser de ses pièces rouges

Tout d’abord, avant de vous débarrasser de vos pièces de un et deux centimes, vérifiez la provenance de ces pièces. Les plus rares d'entre elles peuvent valoir de belles sommes d’argent, en fonction du pays d’où elles viennent. Par exemple, une pièce monégasque d’un centime de 2002 peut valoir plus de 100 euros.

Si les pièces retrouvées chez vous ne valent rien de plus à la revente car elles ne sont pas recherchées par les collectionneurs, plusieurs options s’offrent à vous.

Payer en magasin, tout simplement

Vos pièces de un et deux centimes sont encore utilisables dans les magasins. Les commerçants ne peuvent pas refuser un paiement effectué avec des pièces de 1 et 2 cents. Par contre ils peuvent refuser votre paiement si et seulement si celui-ci dépasse les 50 pièces.

Vous pouvez aussi repérer les caisses automatiques installées dans certains commerces. Ces machines acceptent en principe toutes les pièces de monnaie. Elles se trouvent dans certains supermarchés qui sont adeptes du "self-scanning" ou dans des stations-service.

Dans certains supermarchés, vous trouverez également des "eurocycleurs". Ces appareils installés dans certaines enseignes vous permettent de transformer votre monnaie en bons d’achat, de créditer votre carte de fidélité ou d’en faire don à des associations.


►►► À lire aussi : Pièces rouges: toutes les questions que vous vous posez sur leur abandon

Déposer les pièces à la banque

Si vous avez une grosse quantité de pièces rouges, le plus simple c’est de les amener à la banque. La première option, qui est gratuite, c’est d’apporter ses pièces à la Banque Nationale de Belgique. La BNB échange ces centimes contre d’autres pièces et/ou des billets à son guichet. Chacun peut profiter de ce service gratuitement mais il est limité à maximum 5 kilos de pièces par mois par citoyen. Il est aussi possible de se faire verser le montant sur son propre compte bancaire.

Mais vous pouvez aussi aller déposer vos pièces aux guichets de votre banque. Attention cependant, en fonction des institutions des frais peuvent s’appliquer. Soit sous la forme d’une commission ou d’un prélèvement fixe. Les pièces doivent aussi souvent faire l’objet d’un conditionnement spécifique au-delà d’un certain nombre pour être acceptées par votre banque. Soit via des sacs spécifiques ou des étuis. N’hésitez pas à vous renseigner directement auprès de celle-ci.

Faire un don

Et puis, si vous voulez faire plaisir ou soutenir une association, vous pouvez toujours faire don de ces pièces rouges. En 2019, Viva for Life a récolté ces petites pièces de 1 et 2 centimes pour soutenir les associations actives pour aider les enfants touchés & s par la pauvreté.

Mais d’autres associations ont flairé le bon filon avec cette disparition annoncée des pièces rouges, comme Relais Pour La Vie, Rode Neuzen, Comeos et Febelfin ou le Télévie. Ces actions sont souvent menées en associations avec des banques. Là encore, une belle opportunité de faire plaisir en vous débarrassant de ces pièces qui auront bientôt disparu.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK