Philippe Suinen, président de la Chambre wallonne de commerce et d'industrie, sur le CETA : " Ce traité est bon pour les Wallons "

Philippe Suinen est ce samedi 29 octobre l’invité du grand Oral RTBF-Le Soir sur La Première.
Philippe Suinen est ce samedi 29 octobre l’invité du grand Oral RTBF-Le Soir sur La Première. - © Tous droits réservés

Ancien administrateur général de l’Agence wallonne à l’exportation (AWEX), Philippe Suinen est ce samedi 29 octobre l’invité du grand Oral RTBF-Le Soir sur La Première.

En Wallonie, plus de 6000 entreprises sont membres des chambres de commerce."La justice sociale ne peut se réaliser que dans un contexte économique favorable ", introduit Philippe Suinen. Ancien patron de l’AWEX, il commente l’accord intra-belge intervenu à propos du CETA, le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada.

Un atterrissage honorable

"Je suis un homme libre sans chapeau ", précise l’ancien administrateur général de l’AWEX et aussi ancien chef de cabinet socialiste. L’atterrissage est honorable. Il permet à la Wallonie de proposer des précisions et de promouvoir des principes de dignité humaine qui concernent les droits sociaux et environnementaux et l’accès à la justice. Le rétablissement était difficile mais il s’est bien fait".

"Avec le CETA, les entreprises wallonnes trouveront plus facilement des débouchés au Canada, poursuit Philippe Suinen. Ce traité est bon pour les Wallons. On peut s’attendre à une croissance assez spectaculaire de nos exportations vers le Canada. Il n’y aura plus d’obstacles tarifaires et non tarifaires, notamment en ce qui concerne les marchés publics et les services".

Reste l’image …

Au niveau de l’attraction des investissements étrangers, Philippe Suinen est moins optimiste. " Il faut voir ce qui va l’emporter, si c’est la première impression ou les impressions d’après ! " Et plus concrètement : " Il faut capitaliser maintenant sur une communication positive à propos des atouts de la Wallonie ", conseille Philippe Suinen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK