Pétrole: le 1er tronçon de l'oléoduc Sibérie-Pacifique en service

"C'est un projet stratégique qui permettra à la Russie de pénétrer les nouveaux marchés sur le Pacifique et en Asie où elle n'est pas suffisamment présente", a déclaré Vladimir Poutine cité par l'agence RIA Novosti. Le Premier ministre russe a félicité la compagnie pétrolière publique russe Transnef pour "avoir réussi tout cela en dépit de la crise économique mondiale".

Le premiers tronçon de 2694 km reliera Taïchet (Sibérie orientale) à Skovorodino (région de l'Amour, Extrême-Orient russe).

Ce tronçon, dont la construction a coûté 378 milliards de roubles (8,7 milliards d'euros), comprend également un port pétrolier dans la baie de près de Nakhodka, en Extrême-Orient russe.

Un deuxième tronçon doit relier Skovorodino à la baie de Kozmino, près de Nakhodka sur l'océan Pacifique (Extrême-Orient russe).

En attendant que ce dernier soit achevé, des trains transporteront le pétrole de Skovorodino à Kozmino.

Transneft et le groupe pétrolier chinois CNPC avaient par ailleurs signé en octobre 2008 un accord pour la construction d'une branche de l'oléoduc vers la Chine, grande consommatrice d'énergie, qui aura ainsi directement accès aux immenses ressources de son voisin.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK