Peste porcine: faute d'acheteur, 250 porcelets euthanasiés par un éleveur en province de Luxembourg

L’entreprise Vandenbussche à Tintigny, l’un des plus gros éleveurs de porc de la province du Luxembourg, a décidé ce jeudi après-midi d’euthanasier 250 porcelets. Le chiffre de 400 avait dans un premier temps été annoncé, mais il a été rectifié par le bourgmestre de Tintigny à 250. Une mesure exceptionnelle qui fait suite à l'apparition de la peste porcine africaine dans le sud de la Belgique.

Selon Yvan Hayez, Secrétaire régional de la Fédération wallonne de l'Agriculture, les porcelets étaient destinés à un engraisseur flamand qui vu la situation, n’en voulait plus, "L’entreprise n'a donc pas eu d'autre choix que de les abattre, d'une part pour des raisons économiques, car ça n'a pas de sens de les nourrir pour ne pas pouvoir les écouler, et d'autre part pour des questions de bien-être animal, car cette exploitation n'est pas équipée pour les élever et les engraisser. Il fallait de plus libérer de la place pour les nouveaux porcelets".

La mesure n'a pas été imposée par l’AFSCA, mais l'agence soutient toutefois cette décision exceptionnelle, qui vise à maintenir les conditions de bien-être animal, et a supervisé l'abattage.

Une pure perte pour l'éleveur, qui ne pourra vendre ses porcelets. L'engraisseur, par contre, devrait probablement se fournir auprès d'une exploitation en-dehors de la zone de surveillance.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK