Peste porcine africaine: la Fugea appelle à la solidarité au sein de la filière

La Fugea, qui représente principalement les éleveurs porcins de plein air et bio, s'attend à des marques concrètes de soutien au sein de la filière
La Fugea, qui représente principalement les éleveurs porcins de plein air et bio, s'attend à des marques concrètes de soutien au sein de la filière - © JOHN THYS - AFP

La Fédération unie de groupements d'éleveurs et d'agriculteurs (Fugea) appelle ce lundi les différents maillons du secteur porcin à se montrer solidaires pour maintenir le prix du produit, alors que l'apparition du virus de la peste porcine africaine a acté l'euthanasie préventive de quelque 4000 porcs en province du Luxembourg. Elle dénonce ainsi les rabais appliqués par certains distributeurs sur la viande de porc.

"Les éleveurs de la zone infestée des 63.000 hectares ont été sacrifiés pour ne pas mettre en péril tout le secteur belge", rappelle la Fugea. Celle-ci, qui représente principalement les éleveurs porcins de plein air et bio, s'attend dès lors à des marques concrètes de soutien au sein de la filière, de la transformation à la grande distribution. À l'image de Delhaize, "qui a donné instruction à ses fournisseurs de ne pas répercuter une éventuelle baisse des prix sur la rétribution payée aux agriculteurs", cite l'organisme.

"D'autres portent un message totalement différent en proposant déjà des réductions sur la viande de porc", dénonce Gwenaëlle Martin de la Fugea.

La fédération propose en outre de créer un fonds "durable et efficace" entre les acteurs du secteur pour pouvoir y puiser en cas de crise et "éviter que ce soient toujours les éleveurs qui trinquent", explique Gwenaëlle Martin.

Archive : JT 30/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK