Perspectives économiques de la BNB: la crise du Covid-19 a poussé les Belges à épargner 22 milliards d'euros

La crise sanitaires et ses incertitudes ainsi que les confinements du printemps et de l'automne ont poussé les Belges à épargner davantage qu'en 2019, cette épargne supplémentaire se montant à 22 milliards d'euros en 2020, selon la Banque nationale de Belgique (BNB).


►►► À lire aussi : Perspectives économiques de la BNB: la Belgique devrait retrouver son PIB d'avant-Covid vers la mi-2022


Alors qu'il s'élevait à 13,0% en 2019, le taux d'épargne des particuliers (en pourcentage du revenu disponible) a bondi à 20,7% cette année, marquée par le coronavirus.

Une partie de cette épargne forcée pourrait alimenter la demande intérieure et contribuer à la reprise économique post-Covid dans les prochains mois. Mais la BNB s'attend à ce que les Belges restent assez prudents et continuent à épargner davantage qu'avant la crise sanitaire.

Quant au revenu disponible réel des particuliers, il devrait stagner cette année (+0,1%), de nombreux Belges étant poussés au chômage, temporaire ou non, après avoir fortement augmenté en 2019 (+3,1%). Il est ensuite attendu en hausse d'1,4% l'année prochaine et la suivante.


►►► À lire aussi : Perspectives économiques de la BNB: 100.000 emplois perdus en Belgique d'ici l'automne 2021


L'épargne de précaution de Belges (archives JT du 10/06/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK