Panneaux publicitaires espions: JCDecaux a déjà retiré des caméras

Les caméras intégrées dans les panneaux pointés du doigt n'enregistreraient pas d'images, mais compteraient des mouvements.
Les caméras intégrées dans les panneaux pointés du doigt n'enregistreraient pas d'images, mais compteraient des mouvements. - © CAPTURE JCDECAUX

De Morgen et Het Laatste Nieuws annonçaient dans leur édition du jour que l'entreprise avait placé des caméras dans certains panneaux publicitaires dans le but de rassembler des informations qui pourraient être intéressantes pour les annonceurs. Des experts en protection de la vie privée jugeaient par contre le procédé illégal. L'entreprise JCDecaux a déjà retiré des caméras des panneaux publicitaires, le procédé ne s'étant pas montré à la hauteur des attentes, indique mercredi la directrice marketing Veerle Colin.

Les panneaux publicitaires en question sont l'héritage de Dooh-tv, une société rachetée par JCDecaux l'an dernier. Les caméras intégrées n'enregistreraient pas d'images, mais compteraient des mouvements, et donc le nombre de personnes qui regardent la publicité.

"Plusieurs caméras ont déjà été retirées"

L'entreprise voulait tester le système après la reprise. Elle affirme mercredi que les tests n'étaient pas concluants. Les données collectées seraient incorrectes lorsqu'il y a trop de monde et les capteurs seraient incapables de distinguer les hommes des femmes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK