Optima: l'État belge estime à 25 millions d'euros les dommages de la fraude fiscale de Piqueur

Jeroen Piqueur devra répondre vendredi devant le tribunal correctionnel de Gand de fraude fiscale à grande échelle.
Jeroen Piqueur devra répondre vendredi devant le tribunal correctionnel de Gand de fraude fiscale à grande échelle. - © JASPER JACOBS - BELGA

L'État belge estime à 25 millions d'euros les dommages qui lui ont été causés dans l'affaire de Jeroen Piqueur, l'ancien patron d'Optima Banque qui doit répondre vendredi devant le tribunal correctionnel de Gand de fraude fiscale à grande échelle, a indiqué l'avocat Dirk Martens vendredi matin.

L'affaire est distincte de l'enquête judiciaire sur les pratiques d'Optima Banque et le rôle que Jeroen Piqueur aurait joué. Ici, Jeroen Piqueur, 62 ans, est poursuivi pour des faits qui se sont déroulés entre août 2007 et octobre 2013, bien avant la faillite de la banque donc.

Il est suspecté de ne pas avoir déclaré des revenus mobiliers sur ses comptes luxembourgeois et monégasques, lesquels étaient au nom de structures off-shore alors que Jeroen Piqueur en était le bénéficiaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK