OffshoreLeaks: des dirigeants belges d'ING dans le viseur, ING réagit

Michel Tilmant, ancien CEO d'ING Group, pointé du doigt dans le OffshoreLeaks
2 images
Michel Tilmant, ancien CEO d'ING Group, pointé du doigt dans le OffshoreLeaks - © EPA/EVERT ELZINGA

Le nom de l'ancien numéro 1 du groupe ING, Michel Tilmant, aujourd'hui administrateur représentant l'Etat belge au sein de BNP Paribas Fortis, apparaît dans la base de données de l'OffshoreLeaks en lien avec des opérations d'ING Bank à Labuan, en Malaisie. D'autres Belges figurent à ses côtés, dont l'actuel président du conseil d'administration d'ING Belgique, Eric Boyer de la Giroday, et l'ancien membre du Comité exécutif d'ING Group, Jacques de Vaucleroy, aujourd'hui membre du comité de direction d'Axa, révèle vendredi Le Soir.

"Je suppose que c'est dans le cadre des opérations de funding d'ING, je n'ai pas souvenance d'opérations offshore autres que celles - routinières - de funding", explique Michel Tilmant.

ING Belgique évoque pour sa part l'obligation de passer par le paradis fiscal de Labuan pour pénétrer le marché malaisien. Pour les activités de développées dans d'autres paradis fiscaux, elles "semblent liées aux anciennes activités de trust et Private Banking. ING Trust a été vendue en 2007 et ING Private Banking en Asie et en Suisse en 2009", se défend la banque.

Les administrateurs cités ne sont "en aucune manière impliqués à titre personnel"

D'après les documents de l'ICIJ, parmi les banques actives sur le sol belge, ING semble être, de loin, la plus active en termes de placements en paradis fiscaux: Singapour, îles Cook, Labuan, îles Samoa, îles Vierges britanniques.

Mais selon la banque, les administrateurs cités dans l'affaire de l'OffshoreLeaks ne sont pas personnellement impliqués dans des affaires bancaires via la banque malaysienne de Labuan.

"S'agissant d'une filiale d'ING Bank, les administrateurs habilités à engager ING Bank sont aussi enregistrés à Labuan en tant qu'administrateurs. C'est pourquoi quelques administrateurs belges d'ING Bank durant la période 2002-2009 sont cités dans ces articles", précise encore ING. Les administrateurs en question ne sont "en aucune manière impliqués à titre personnel dans des affaires bancaires via Labuan ou la fiduciaire Portcullis".

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK