OCDE: bon bulletin pour la Belgique, sauf l'indexation des salaires

Le secrétaire général de l'OCDE et Yves Leterme
Le secrétaire général de l'OCDE et Yves Leterme - © BELGA PHOTO JULIEN WARNAND

Ce n'est pas tous les jours qu'Yves Leterme reçoit des félicitations! Il les a acceptées de bon coeur, quand le patron de l'OCDE lui a décerné mardi le bulletin de santé économique de la Belgique. Mais il n 'a pas crié victoire pour autant, car l'OCDE recommande de sérieuses réformes pour relever les défis qui s'annoncent, en pointant notamment l'indexation des salaires.

Un bon bulletin : la Belgique s'est mieux sortie de la crise que bien des pays développés, mais elle doit accélérer la réduction du déficit public pour commencer à résorber la dette, car elle pèse lourd, 97% du PIB, et dans le contexte de crise en zone euro, il n'est pas temps de tergiverser. C'est la première recommandation de l'OCDE.

La deuxième porte sur le marché du travail, il faut l'assouplir pour mieux accueillir les jeunes et les immigrés et faire ainsi remonter le taux d'activité du pays, tout en retenant  plus longtemps les travailleurs plus âgés.

Et il faut surtout veiller à ne pas laisser monter les salaires plus vite que la productivité. Le secrétaire général de l'OCDE Angel Gurrai vise là clairement l'indexation automatique des salaires.

Le Premier ministre Yves Leterme lui a répondu prudemment qu'une étude est lancée sur la question. Et il s’est pressé d'ajouter que l'accélération des efforts pour réduire le déficit public est en cours, on économisera un milliard de plus cette année, le déficit ne sera que de 33% du PIB. Une preuve de bonne volonté, on le reconnaîtra!

Françoise Gilain

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK