Nucléaire: Doel 1 sera arrêtée le 15 février après 40 ans de service

Pas question d'acheter un chat dans un sac : Electrabel veut toutes les garanties pour prolonger de 10 ans l'exploitation de Doel 1. Tout comme celle de Doel 2 d'ailleurs qui s'arrêtera, elle, en décembre prochain. Car c'est un gros investissement : 6 à 700 millions d'euros pour prolonger les deux centrales en toute sécurité.

Par ailleurs, il faut que la loi de sortie du nucléaire soit modifiée pour permettre cette extension d'activités.

Electrabel préfère donc fermer pour mieux rouvrir ensuite. Le patron Philippe Van Troeye dit qu'il n'a pas le choix : "Il n'est pas possible, malheureusement, avec une centrale nucléaire de pouvoir passer à la pompe à essence et de pouvoir la recharger. Normalement, un cycle complet du combustible, c'est 4 ans dans le réacteur. Donc, on avait pris nos mesures pour que le combustible soit épuisé à la date du 15 février. Donc la centrale va s'arrêter. C'est le contexte légal et c'est aussi le contexte d'exploitation de la centrale".

Dimanche soir, entre 11h et minuit, la centrale de Doel 1 sera donc déconnectée du réseau électrique belge. On espère que les derniers mois d'hiver ne seront pas trop froids, car c'est une partie de l'alimentation électrique qui disparait encore. Jusqu'à nouvel ordre en tout cas.

 

Avec F. Gilain

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK