Nouvelle affaire de fraude à l'étiquetage, chez des producteurs de volaille cette fois: les deux gérants arrêtés

Une descente de grande envergure a eu lieu le week-end dernier chez Smits Pluimveeprodukten à Heist-op-den-Berg. Smits Poultry Products est une entreprise de vente en gros et de découpe de poulet, de volaille et de gibier. Les poulets y entrent et sont traités plus loin. Les enquêteurs de la police judiciaire fédérale et l'Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) cherchaient des preuves de fraude alimentaire. Les deux gérants - un couple - ont été interpellés, rapportent lundi les journaux de Mediahuis. Ils ont été conduits devant le juge d'instruction ce week-end, qui les a placés sous mandat d'arrêt, rapporte la Gazet van Antwerpen, qui fait remarquer que le père de la gérante était un des experts vétérinaires de l'AFSCA.

Les enquêteurs avaient des indications sur des falsifications à l'étiquetage sur la durée de conservation de la viande. Outre ces problèmes de traçabilité, des questions se posaient également quant à l'hygiène. Il est enfin examiné si des poulets communs n'ont pas été conditionnés et vendus comme poulets bios.

Selon nos sources, il s'agit d'une entreprise que l’AFSCA a déjà souvent contrôlée. L’entreprise est fermée temporairement le temps de l’enquête, mais à ce stade de l’enquête, il ne semble pas y avoir de problème établi en terme d’hygiène. Il n’y aurait donc pas d’inquiétude à avoir pour la santé du consommateur.

Par contre, il y a bel et bien un problème de facturation et donc un problème de traçabilité et d’étiquetage, mais pas de preuve concernant des poulets ordinaires qui auraient été conditionnés et vendus comme étant "Bio".
 

Une affaire qui fait étrangement écho au scandale Veviba où à côté de soupçons sur l'hygiène, c'est surtout la fraude à l'étiquetage qui était pointée. la seule différence est que Veviba travaillait surtout sur le boeuf, tandis qu'ici, ce sont essentiellement les produits de poulet et de dinde qui sont traités chez Smits Poultry Products, ainsi que les cailles, les coucous de Malines, et les lapins.

Depuis la vache folle jusqu'à Veviba: retour sur 20 ans de scandales alimentaires en Belgique

L'affaire Veviba vient s'ajouter à la liste des scandales dans le secteur de l'agro-alimentaire. Mafia des hormones, vache folle, oeufs au fipronil... autant d'affaires qui ont mis la confiance des consommateurs à rude épreuve. Nous sommes le 20 février 1995, Karel Van Noppen, un vétérinaire travaillant pour les autorités publiques, est assassiné.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK