Ces prix qui n'ont pas augmenté en 20 ans: ils ont même diminué, et c'est lourd de conséquences

Depuis le mouvement des gilets jaunes, on parle beaucoup de pouvoir d’achat. A-t-il augmenté ou diminué ces dernières années?

En fait, ça dépend pour qui… et pour quoi.

Electricité, tabac, alcool: il y a des biens de consommation qui ont augmenté bien plus vite que les salaires. 

D’autres ont augmenté moins vite, comme les vêtements, les voitures ou le café. 

Mais tous les produits n’ont pas connu ces hausses de prix: “Absolument pas, dans mon secteur, c’est le contraire, explique José Flamme, patron indépendant d'un magasin dans le centre-ville de La Louvière. Dans le domaine de l’électroménager, donc aussi bien en TV qu’en machines à laver et le reste, ça diminue tout le temps. Bon, peut-être un peu moins en électro qu’en TV, mais même pour ça, ça n’augmente pas du moins, et parfois ça diminue

Et cette baisse est parfois même spectaculaire…

C’est simple, la première télévision que j’ai vendue, en 1987, c’était la marque Sama, un 70 cm ce qui correspond à un 28 pouces maintenant, c’était 60.000 francs belges, donc 1500 euros , alors que maintenant on a un 32 pouces pour 299, 349. Vous voyez la différence, c’est 5 fois moins”.

Comment expliquer ce phénomène? Pour Test-Achats, c’est un effet de la baisse constante des prix des composants électroniques, mais aussi de la concurrence entre les marques, mais aussi les magasins. Une concurrence qui fait des dégats.

"La marge est identique mais comme on vend moins cher, il y a moins de bénéfices, donc ça a une conséquence pour l’emploi, tout simplement, ce qui fait que j’ai dû me séparer de mon collaborateur après 20 ans, pour pouvoir suivre les prix du marché."

José Flamme fait ainsi figure de survivant à la Louvière: "Quand j’ai commencé , en 87, il y avait énormément d’examens d’électro, et maintenant en centre ville ils ont tous fermé."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK