Nitto Genk délocalise en partie vers l'Europe de l'est: 30 emplois menacés

L'important site de production de Genk génère pourtant d'importants bénéfices.
L'important site de production de Genk génère pourtant d'importants bénéfices. - © EVERETT KENNEDY BROWN - BELGAIMAGE

La société Nitto Europe, basée à Genk et spécialisée dans les rubans adhésifs industriels, va délocaliser vers l'Europe de l'est une partie de sa production dédiée à l'industrie automobile, a annoncé vendredi la direction au cours d'un conseil d'entreprise. Une décision qui devrait entraîner la perte de 25 à 30 emplois à Genk (Limbourg).

Malgré un bénéfice de 7,5 millions d'euros

Multinationale japonaise, Nitto Denko a son siège social européen à Genk ainsi qu'un important site de production. Celui-ci ne s'en sort par mal puisque le précédent exercice s'est soldé sur un bénéfice de 7,5 millions d'euros. Quelque 660 personnes y travaillent.

Le groupe n'en souhaite pas moins mener une réorganisation et délocaliser vers la République tchèque son département "NVH" (pour Noise Vibration Hardness), spécialisé dans les matériaux amortisseurs pour le secteur automobile. La fermeture du département débutera en octobre et interviendra par étapes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK