New York: la marque TRUMP ne séduit plus l'immobilier

New York : La marque TRUMP ne séduit plus l'immobilier
New York : La marque TRUMP ne séduit plus l'immobilier - © RODRIGO ARANGUA - AFP

A New York, la marque "Trump" est sérieusement en perte de vitesse. De plus en plus d'immeubles veulent faire retirer les lettres T.R.U.M.P. fixées sur leur façade.

Trois immeubles résidentiels ont déjà fait retirer de leur façade le nom de Trump. Un quatrième bâtiment vient, lui, d'obtenir cette semaine le droit de faire de même. 

C'est lors de la campagne présidentielle américaine de 2016 que les habitants de ces immeubles de luxe ont choisi de faire retirer les grosses lettres de bronze de leur immeuble de luxe, situé dans l'Upper West Side à Manhattan.

La Trump Organization - dirigée par les deux fils aînés du président - a menacé les occupants d'action en justice au motif qu'enlever les lettres serait une violation de leur accord de licence. La justice américaine ne leur a pas donné raison.

Cette bataille illustre les déboires de l'empire immobilier du président...

Son nom est associé à plus d'une douzaine de résidences et d'hôtels à New York, et ailleurs dans le monde, de Toronto jusqu'aux Philippines.

La Trump Organization a notamment dû se désengager d'un hôtel-résidence du quartier huppé de Soho et est en litige avec ses partenaires d'un hôtel de luxe au Panama qui ont effacé le célèbre nom en mars.

Selon l'étude - récente - d'un cabinet immobilier, les appartements des immeubles Trump à Manhattan se sont vendus en 2017, 6% moins cher que des appartements du même standing.

S'appeler Trump n'a désormais plus bonne presse dans l'immobilier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK