Neveo, la startup qui veut reconnecter les personnes âgées

Nous communiquons de plus en plus par smartphone, notamment en famille : Avec des groupes Whatsapp familiaux, on s’envoie des photos de vacance ou du bébé sur les réseaux sociaux. Parfois les grands-parents ou les arrière-grands-parents échappent à cette communication numérique. Parce qu’ils ne sont pas équipés ou pas assez familiers de ces nouvelles technologies.

Neveo est une application sur laquelle, tout au long du mois, vous pouvez déposer, à vous et au reste de la famille, les photos de votre choix. « A la fin du mois, on compile tout ce qu’on a reçu de votre part, explique Simon Desbarax l’un des fondateurs. On met en page, on imprime et on envoie un journal des photos en version papier aux grands-parents ».

20 000 albums photos imprimés tous les mois

L’entreprise a été fondée il y a 4 ans. Aujourd’hui, Neveo envoie 20.000 journaux photos chaque mois dans une centaine de pays. « Ça correspond à un million de photos, calcule Simon Desbarax. Ce n’est pas si compliqué d’aller chercher des marchés en dehors de chez nous, même loin. On est très fort au France, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni. Ce sont des opportunités qui se créent avec le digital ».

Après avoir développé l’application en français et en anglais, Neveo est disponible depuis cette semaine en allemand, italien et espagnol.

Se démarquer de la concurrence des gros sites

Des sites qui permettent d’imprimer des photos, ça existe depuis longtemps et il y en a beaucoup. « On a un positionnement très différent de ces concurrents, explique Simon Desbarax. Avec notre application, vous partagez votre quotidien. Mon frère, ma sœur, mon cousin vont faire la même chose et on condense dans ce journal tous les mois. Ce n’est pas spécialement une sélection de vos plus belles photos à mettre sur le frigo ».

Y aura-t-il toujours autant de personnes âgées déconnectées des nouvelles technologies ? Les grands-parents de demain ne seront-ils pas plus à l’aise avec leur smartphone ? « Notre objectif, c’est de renforcer les liens entre les générations. Si dans 10 ou 15 ans l’intelligence artificielle prend plus de place, il y aura toujours une certaine génération qui sera déconnectée d’une certaine technologie. Aujourd’hui ce sont les ordinateurs et les smartphones. Dans 10 ou 15 ou 20 ans, on ne sait pas ce que ce sera. Et puis, on est convaincu que le papier aura toujours une valeur supplémentaire par rapport au digital ».

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK