Musimap, l'entreprise belge qui réinvente la recommandation musicale

Le Wallifornia Music Tech ouvre ce mardi ses portes à Liège jusqu’au 7 juillet. L’événement en est à sa troisième édition et il regroupe entrepreneurs et investisseurs des innovations technologiques de l’industrie musicale. En quoi ces innovations technologiques influencent-elles la musique que nous écoutons ?

Les algorithmes classiques de recommandation musicale en ligne sont souvent décriés pour leur caractère restrictif et leur tendance à enfermer l’auditeur dans ce qu’il connaît déjà. L’entreprise belge Musimap existe depuis quatre ans et elle se targue de faire différemment. Rencontre avec son patron, Thierry Ascarez.

"On analyse vraiment le côté émotionnel des chansons", explique Thierry Ascarez. "De là, on crée tout autour d’une chanson un nuage de données émotionnel, contextuel, et on va aller chercher des chansons qui rentrent dans ce nuage pour faire de la recommandation. Ce n’est donc pas parce que d’autres personnes ont consommé qu’on va recommander. On analyse vraiment sémantiquement et émotionnellement une chanson et on va chercher ce qui s’en rapproche pour faire la recommandation."

"Nos clients sont des sociétés et on a toute l’industrie des streamers musicaux. Le plus connu est Spotify mais il y en a une dizaine d’autres. On a aussi les labels de musique qui veulent enrichir leurs données et on a des labels qui ne sont pas que commerciaux. Il y a aussi des labels de musique qu’on appelle de la musique de production pour des films, des jeux vidéo, etc. Ce sont nos clients principaux", ajoute Thierry Ascarez. "Ça leur permet donc, de manière plus rapide et plus facile, de trouver la bonne musique pour tel clip ou tel film. On travaille aussi avec l’industrie de la publicité pour telle marque. Donc tout ce secteur qui a besoin de musique et de la trouver plus facilement."

La recommandation n’est pas optimale du tout

Quel est l’intérêt pour un streamer grand public comme Spotify, d’avoir ces possibilités de playlists conçues de façon différente ? Selon Thierry Ascarez, "la recommandation n’est aujourd’hui pas optimale, voire pas optimale du tout, parce qu’on nous répète chaque fois la même chanson ou bien des chansons qui n’ont parfois même rien à voir. Ils sont donc toujours à la recherche d’augmenter et d’améliorer l’expérience utilisateur, augmenter et améliorer la découverte, et je pense qu’au niveau artistique pour les artistes, ça favorise la diversité et l’émergence de nouveaux artistes."

Malgré des événements comme la Wallifornia Music Tech, Thierry Ascarez considère que la Belgique n’est pas une terre fertile en matière d’innovation technologique liée à l’industrie musicale. "J’espère que cette conférence va donner plus d’initiatives et d’opportunités à cette industrie en Belgique", conclut-il.

Musimap sur le point de clôturer une levée de fonds de 1,5 million d’euros. L’effectif actuel de l’entreprise — 12 personnes — pourrait donc s’élargir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK