MSF s'indigne du recours rejeté sur un brevet contre l'hépatite C

MSF s'indigne du recours rejeté sur un brevet contre l'hépatite C
MSF s'indigne du recours rejeté sur un brevet contre l'hépatite C - © STEPHAN JANSEN - BELGAIMAGE

L'Office européen des brevets (OEB) s'est prononcé négativement sur un recours contre un brevet de la firme pharmaceutique américaine Gilead Sciences sur le sofosbuvir, un médicament contre l'hépatite C. "L'entreprise va ainsi pouvoir continuer à pratiquer des prix exorbitants pour vendre ce médicament en Europe", s'insurge vendredi dans un communiqué Médecins Sans Frontières (MSF), qui va faire appel de la décision.

Le recours avait été déposé en mars 2017 par des organisations de patients et de professionnels de santé issues de 17 pays.

"La décision est une illustration claire de la manière dont des sociétés pharmaceutiques multinationales abusent du système des brevets pour pouvoir exclure toute concurrence et continuer à imposer des prix exorbitants", souligne Gaelle Krikorian, responsable de la campagne d'accès aux médicaments de MSF.

L'aboutissement du recours constituerait une avancée majeure vers l'autorisation de la production et de l'importation en Europe de versions génériques abordables du sofosbuvir, poursuit l'ONG.

"En raison du prix fixé par Gilead, un traitement de 12 semaines revient à 43.000 euros par personne en Belgique, alors que dans les pays où le médicament n'est pas breveté, il n'est que de 52 euros", précise MSF.

L'Organisation mondiale de la Santé estime, en Europe, à 15 millions le nombre de patients souffrant d'une infection chronique causée par le virus de l'hépatite C, et à 112.500 le nombre de décès résultant d'un cancer du foie ou d'une cirrhose liés à cette maladie chaque année. Dans le monde, elle concerne 70 millions de personnes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK