Manifestation nationale: un système de navettes pour les étudiants liégeois modifié à la suite de menaces

Manifestation nationale: un système de navettes pour les étudiants liégeois modifié à la suite de menaces
Manifestation nationale: un système de navettes pour les étudiants liégeois modifié à la suite de menaces - © HERWIG VERGULT - BELGA

L'entreprise ProduWeb, qui avait mis en place un système de navettes pour 300 étudiants liégeois en examens mardi, jour de manifestation nationale, a revu ses plans à la suite de menaces. Le transport sera bien effectué, mais selon des modalités différentes.

Plusieurs initiatives ont été avancées pour s'assurer que les étudiants liégeois puissent présenter leurs examens prévus mardi, malgré les perturbations attendues.

ProduWeb a ainsi organisé un système de navettes. Samedi matin, la Fédération des étudiants de l'ULg, le cabinet du ministre wallon de la Mobilité et les TEC annonçaient que plusieurs bus circuleraient vers différents campus liégeois.

L'annonce a suscité le mécontentement des syndicats. Mis en cause par Dona Balbo, représentante CGSP, ProduWeb assurait avoir pris toutes les précautions légales nécessaires.

Le projet risquait néanmoins d'être suspendu. "L'autocariste avec lequel nous avions un accord a été contraint d'annuler. Il aurait reçu des menaces violentes et craindrait pour la sécurité de ses hommes et de son matériel", explique un responsable de ProduWeb.

Une solution de dernière minute a été trouvée. Les horaires et lieux de rendez-vous avec les étudiants ont été modifiés. L'entreprise les invite à consulter leurs courriels pour se tenir informés. Les inscriptions sont cependant closes, le plan B ne permettant pas de transporter plus que les 300 passagers déjà inscrits.

L'initiateur du projet ne comprend pas les menaces. "On ne prenait absolument pas position par rapport aux manifestations, on voulait vraiment aider les étudiants."

L'entreprise est décidée à proposer de nouvelles solutions pour les prochaines actions des 30 mai et 24 juin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK