Maisons de retraite: plantureux bénéfice pour Orpea en France et en Belgique

La méga-chaîne de maisons de repos française enregistre des bénéfices en hausse, d'années en années.
La méga-chaîne de maisons de repos française enregistre des bénéfices en hausse, d'années en années. - © DR - Orpea

L'exploitant de maisons de retraites et de cliniques privées Orpea a réalisé en 2015 un bénéfice net de 153,3 millions d'euros, en hausse de 12,5% par rapport à 2014, et maintient sa prévision de chiffre d'affaires pour 2016, selon un communiqué publié mercredi.

Sur l'année 2015, le groupe français, également présent en Belgique, a réalisé un chiffre d'affaires de 2,4 milliards d'euros, en hausse de 22,8% sur un an, porté par une croissance organique de 5,4%, tirée par l'international.

Il annonce qu'il maintient sa prévision de 2,72 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour 2016 (+13,7%), en dehors de toute nouvelle acquisition, fort d'un réservoir de croissance de 9041 lits en construction et en restructuration, dont les deux tiers hors de France, avec de nombreux établissements dans des localités à fort potentiel tels que Berlin, Zurich, Prague.

Au total, le groupe a accru de 31% son réseau depuis début 2015, soit 16 874 lits supplémentaires. Son réseau international représente désormais 54% du total avec 38 284 lits, soit un doublement depuis début 2014.

Une première maison en Chine

Le principal indicateur du secteur, l'excédent brut d'exploitation avant loyers (Ebitdar) ressort à 652,4 millions d'euros, en hausse de 21,3% sur un an. Il représente une marge de 27,3% du chiffre d'affaires, en repli de 30 points de base par rapport à 2014, du fait des acquisitions 2015 (SeneCura, Celenus et Residenz Gruppe).

Le résultat opérationnel courant s'élève lui à 303,3 millions d'euros, en progression de 11,8%.

La dette financière nette d'exploitation s'établit à 655 millions d'euros et la dette financière nette immobilière s'élève à 2,360 milliards d'euros.

Orpea a également renforcé en 2015 son patrimoine immobilier de 626 millions d'euros pour atteindre 3,4 milliards d'euros. "La détention d'une part notable de l'immobilier permet de pérenniser la rentabilité à moyen et long terme, de disposer d'un outil flexible et de renforcer la valeur patrimoniale du groupe", souligne le numéro deux du secteur des maisons de retraite.

Au total, dans neuf pays européens (France, Allemagne, Belgique, Autriche, Suisse, Espagne, Italie et République tchèque et Pologne), il gère 715 établissements et 70 972 lits. En Belgique, Orpea compte 61 sites et 7387 lits.

Le groupe vient d'ouvrir sa première maison de retraite en Chine, à Nankin. L'établissement, "projet pilote dans un pays faisant face à un vieillissement massif", compte 140 lits.

Le conseil d'administration proposera un dividende de 0,90 euro par action lors de la prochaine assemblée générale, le 23 juin.