Magasin en faillite: de futurs parents passent de clients à créanciers

"C'est une situation stressante" explique Harmony, une future maman, cliente du magasin "Cool baby" de Hannut. Simon, son petit garçon, est attendu pour le mois de juin. Heureusement, la chambre a déjà été livrée. Par contre, d'autres articles sont toujours en commande mais ils n'arriveront jamais. Le magasin est fermé depuis la semaine dernière et la faillite vient d'être prononcée ce mercredi.

Des créanciers chirographaires

En cas de faillite d'un commerce, les clients sont considérés comme des créanciers chirographaires. "Ce sont les laissés pour compte" explique Thibaut Bouvier, avocat spécialisé en droit du travail. Alors que le curateur, l'Etat et le propriétaire du bien loué sont considérés comme prioritaires, "dans 80 à 90 % des cas, les clients ne sont jamais remboursés" ajoute le curateur.

Le seul conseil à donner aux futurs parents est de déposer une déclaration de créances auprès du curateur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK