Made in Belgium: Zetes, entre votre carte d'identité et votre surpermarché

Zetes produit notamment les cartes d'identités belges
Zetes produit notamment les cartes d'identités belges - © RTBF

C’est un endroit tenu secret. Un lieu discret, sans fenêtre, truffé de caméras de surveillance. Pour entrer ici, il faut montrer patte blanche car dans cet atelier de production la société belge Zetes fabrique, imprime et sécurise un nombre impressionnant de documents sensibles. Au premier rang : les cartes d’identités belges.

Tous les jours, des centaines de cartes d’identité sont finalisés après plusieurs passages dans d’impressionnantes machines. Chaque automate a sa fonction : imprimer, personnaliser, apposer la puce électronique et même tester la solidité.

La carte d’identité est le document le plus connu, mais Zetes fabrique aussi ici les permis de conduire, les cartes de séjour et bientôt, les passeports belges qui étaient jusqu’ici entre les mains d’une société française. Un nouveau contrat d’une valeur de 35 millions d’euros sur cinq ans.

A la conquête du monde des documents sécurisés

Zetes s’est lancée en 1999 dans l’identification des personnes. Aujourd’hui l’entreprise bruxelloise a des bureaux dans seize pays et les contrats s’enchainent à l’international. La société produit la carte d’identité israélienne, le passeport ivoirien ou encore le passeport biométrique de la Gambie. Elle prend aussi part à la production de la carte d’identité portugaise.

A côté de la production de documents d’identité sécurisés, Zetes a également participé au recensement des électeurs dans plusieurs pays, notamment lors des premières élections depuis l’indépendance en République Démocratique du Congo.

Ce département " People ID " représente aujourd’hui 20 % du chiffre d’affaires de la société, qui s’élevait, en 2012, à 212 millions d’euros.

Son premier métier : la traçabilité

Le premier métier de cette société belge, c’est l’identification des biens. L’entreprise travaille à la mise en place des processus qui permettent la traçabilité des produits, de la fabrication à la mise sur le marché.

Tout a commencé en 1984, dans une cuisine… " J’étais associé avec des personnes dont les bureau étaient dans une maison de maître à Bruxelles. Et ils m’ont donné la cuisine pour démarrer l’activité, qui consistait à importer des lecteurs de code-barres directement des États-Unis " raconte Alain Wirtz, le CEO de Zetes.

Après deux ans d’existence seulement l’entreprise a séduit un grand acteur belge de la grande distribution : Colruyt. Zetes a permis l’implémentation de la technologie de lecture code-barres chez le distributeur qui travaillait alors toujours avec des cartes perforées. Un tout premier client et déjà un contrat de référence qui a propulsé l’entreprise.

Aujourd’hui Zetes emploie 1100 personnes, elle est cotée en bourse et elle veut continuer de croitre, principalement vers l’Est.


Eric Destiné

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK