Made in Belgium: Joskin, d'une ferme à une entreprise de 800 personnes

Made in Belgium : Joskin
Made in Belgium : Joskin - © RTBF

C’est une vraie saga familiale qui trouve son origine à Soumagne, en province de Liège. Une petite entreprise de travaux agricoles créée par Victor, le fils de la ferme et qui aujourd’hui, 45 ans plus tard, rayonne dans le monde entier. Elle emploie 800 personnes et exporte dans 40 pays.

Victor Joskin aurait pu reprendre la ferme de son père. Mais, à 20 ans, il décide de créer une entreprise de travaux agricoles. Une entreprise qui évoluera au fil des années pour s’orienter de plus en plus vers la fabrication et la commercialisation de ses propres outils. Il est aujourd’hui presque impossible de se promener dans la campagne wallonne sans croiser une benne, des épandeuses ou des citernes Joskin.

Contre vents et marées

Il faut dire que l’entreprise a connu au fil des ans une étonnante évolution dans un marché difficile, extrêmement sensible aux crises successives du monde agricole. Qu’à cela ne tienne, l’entreprise familiale traverse les tempêtes et croît sans cesse. 800 personnes y travaillent, la moitié en Belgique, l’autre moitié en France mais surtout en Pologne.

A Soumagne, tout est imaginé, inventé, dressé sur plan et finalement fabriqué. Les ouvriers, comme Dominique Talmasse, sont qualifiés et suivent en permanence de formations et des mises à jour: "Qu’on ne s’y trompe pas, le matériel agricole est doté des technologies les plus pointues."

Plus encore, chez Joskin "toutes les machines sont montées et fabriquées à la carte" nous dit Marc Baguette, le directeur commercial, "il faut en effet satisfaire les besoins des clients répartis dans 40 pays et dont les traditions et les contextes de cultures ne sont pas semblables."

Exporter

3500 machines ont été fabriquées en 2012. 20 % de ces machines sont distribuées en Belgique, le reste part à l’exportation, dans le monde entier, de la France surtout à la Pologne en passant par le Kazakhstan et l’ile Maurice. Joskin peut regarder avec fierté sans on rétroviseur: l’entreprise familiale (l’épouse et les 3 enfants de Victor sont à la manœuvre, à la gestion financière, à la production et aux ressources humaines) voit son chiffre d’affaire croître et embellir: 130 millions aujourd’hui, c’est trois fois plus qu’il y a 10 ans.

V DRUITTE

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK