Made in Belgium: FriFri " croustille " dans le cœur des Belges

Made in Belgium : Frifri
Made in Belgium : Frifri - © RTBF

C’est l’histoire d’un nom plutôt charmant devenu une marque incontournable en Belgique. Présents depuis 30 ans sur notre marché national, les friteuses et les gaufriers " FriFri " ont conquis, petit à petit, le cœur des Belges. Le secret ? Des produits hauts de gamme fabriqués et assemblés en Belgique. Aujourd’hui une toute nouvelle direction, 100 % belge elle aussi, veut pousser les portes des marchés internationaux.

Tous les sous-traitants sont belges, ou presque

C’est en pleine campagne brabançonne, au milieu des champs de maïs, qu’il faut se rendre pour découvrir les secrets de conception des friteuses et des gaufriers les plus connus de Belgique. A Orp-Jauche, " FriFri ", c’est d’ailleurs un peu la fierté du village. Dans les ateliers de la marque, une dizaine de salariés s’affèrent. L’assemblage d’une friteuse prend quelques minutes à peine. Tous les éléments arrivent au compte-gouttes en fonction des demandes des clients. Ici, on travaille en flux tendu. Facile car tous les fournisseurs sont belges. Seules les têtes de friteuse, la partie qui intègre la résistance, sont importées d’Espagne, faute de fournisseur dans notre pays. 

Les deux bons coups de Denis Dalcq

Tout commence dans les années 70, lorsqu’un homme, Denis Dalcq, décide de commercialiser en Belgique quelques friteuses venues de Suisse et exclusivement destinées au secteur horeca. Petit à petit, il a apporté de nombreuses innovations aux produits et, coup de génie, il invente la friteuse " à zone froide " destinée aux particuliers. Cette technologie, qui permet à l’huile de rester propre plus longtemps, offre à l’entreprise une longueur d’avance sur la concurrence. Deuxième atout : son nom ! Denis Dalcq flaire le bon coup et s’approprie le droit d’exploiter le nom " FriFri " sur le marché belge. Une marque qu’on n’oublie pas.

Depuis lors, la concurrence a aiguisé ses crocs et " FriFri " est au coude à coude avec le fabricant flamand qui commercialise la marque " Fritel " pour prétendre au titre de leader de la friteuse en Belgique. " FriFri ", c’est 80.000 friteuses vendues dans notre pays chaque année, soit près de 30 % de part de marché.

La relève rêve d’international

En 2011, Denis Dalcq s’est retiré. Il a vendu la société à deux jeunes entrepreneurs Belges ambitieux et passionnés. Sébastien Frédérich, le Bruxellois et Gautier Rouyer, le Carolo, se connaissent depuis longtemps. Ils ont travaillé ensemble dans un grand cabinet de consultance. Aujourd’hui ils veulent percer cinq grands marchés à l’international : la France, le Royaume-Uni, le Canada, les Etats-Unis et surtout le Brésil. Voilà pour la stratégie, quant à l’ambition, elle est énorme. Les deux hommes espèrent doubler les ventes d’ici cinq ans. 

Eric Destiné

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK