Lybie: rien ne va plus, les finances s'effondrent, le FMI s'inquiète

La Libye est en ruines, l'Etat a besoin d'argent et pour parer au plus pressé il se finance au guichet de la Banque centrale qui n'a pas d'autre choix que de faire tourner la planche à billets. C'est là une situation financière des plus dangereuses, comme le souligne le FMI, même s'il  reconnaît que la Libye doit se sortir du conflit qui a mis fin au régime de Mouammar Kadhafi.

Un conflit coûteux, comme toujours

Le PIB du pays a chuté de 60% l'an dernier et ce n'est pas étonnant quand on sait que l'économie libyenne repose essentiellement sur l'extraction du pétrole. Les puits ont été mis en veilleuse l'an dernier, les compagnies ont déserté le pays pendant les hostilités. Elles sont maintenant revenues mais l'industrie pétrolière ne tourne encore qu'à mi-régime. Il faudra donc du temps avant de retrouver les ressources nécessaires au fonctionnement de l'Etat et à la reconstruction du pays.

Si l'on ajoute à cela que la famille Kadhafi régnait en maître sur toute l'activité économique du pays (à la manière des Trabelsi en Tunisie) on comprend qu'il ne sera pas facile de réorganiser les choses. Avant la révolution, le chômage touchait déjà 1 personne sur 4. Les Libyens vont devoir s'armer de patience pour toucher les dividendes de la paix.

Françoise Gilain

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK