Luxembourg: levée du secret bancaire, bonne nouvelle? Relisez notre chat

Jean-Claude Juncker, le Premier ministre luxembourgeois, a confirmé l'intention du pays d'assouplir le secret bancaire
Jean-Claude Juncker, le Premier ministre luxembourgeois, a confirmé l'intention du pays d'assouplir le secret bancaire - © AFP PHOTO / GEORGES GOBET

La levée du secret bancaire au Luxembourg est-elle une bonne ou une mauvaise nouvelle pour le citoyen belge ? Quelles seront les conséquences pour celui qui y a ouvert un compte non déclaré en Belgique ? Manoël Dekeyser, avocat fiscaliste et spécialiste de l'imposition du patrimoine et des revenus, répondait à nos questions dans le chat de ce jeudi midi.

Ne pas déclarer la détention d'un compte à l'Etat belge en l'ouvrant au Luxembourg, et donc y déposer son argent de façon anonyme, ce ne sera bientôt plus possible. Le Luxembourg a décidé d'assouplir son secret bancaire, et a accepté l'échange automatique d'informations dès le 1er janvier 2015.

Avec le secret bancaire, le Luxembourg ne divulgue pas le nom de l'épargnant et prélève 35% de taxes sur ses intérêts. Il restitue ensuite les 3/4 de cette somme à la Belgique. Mais dès 2015, il faudra avancer à visage découvert. Si vous avez un compte d'épargne ou des obligations dans une banque installée au Luxembourg, les revenus que vous en tirez seront désormais transmis au fisc belge. Et vous paierez le précompte en Belgique.

Mais avec quelles conséquences? Cela va-t-il rapporter beaucoup d'argent à l'Etat? Est-ce que ça suffira à enliser la fraude fiscale? Car c'est bien d'abord une façon de lutter contre la fraude. Mais d'aucuns s'inquiètent déjà quant à la protection de la vie privée du citoyen. Faut-il dévoiler son patrimoine au grand jour? D'un autre côté, faut-il limiter cette mesure aux particuliers? Faut-il l'élargir aux entreprises pour lutter plus efficacement contre la fraude?

Manoël Dekeyser, avocat fiscaliste et spécialiste de l'imposition du patrimoine et des revenus, répondait à vos questions dans le chat ci-dessous.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK