Grève des pilotes de Lufthansa : 1000 vols annulés ce mercredi

Un avion de la Lufthansa le 25 juin 2015 à l'aéroport Tegel à Berlin
Un avion de la Lufthansa le 25 juin 2015 à l'aéroport Tegel à Berlin - © JOHN MACDOUGALL

Le groupe aérien Lufthansa a annoncé ce mardi que le mouvement de grève en cours des pilotes au sein de la compagnie allait conduire à l'annulation de 1000 vols court et moyen-courrier mercredi.

Selon Lufthansa, plus de 500 vols de la compagnie seront assurés malgré le mouvement social. Les autres compagnies du groupe, à savoir Germanwings, Swiss et Austrian Airlines, ne seront pas touchées.

Une procédure en référé, initiée par le géant de l'aérien devant un tribunal de Francfort pour contrer le mouvement social de mercredi, a par ailleurs échoué, la juridiction estimant que l'appel à la grève du syndicat des pilotes Cockpit était bel et bien conforme au droit.

Le syndicat allemand des pilotes Cockpit, en conflit ouvert avec la direction du groupe aérien Lufthansa depuis plus d'un an, avait annoncé lundi soir un nouveau mouvement de grève pour mercredi, après celui lancé pour mardi sur les long courriers.

Extension du mouvement

Selon Lufthansa, 84 vols sur 1500 sont annulés ce mardi.

Cockpit, qui dénonce sur son site internet "l'absence de volonté" de Lufthansa d'arriver à un accord, "va appeler tous ses membres" à faire grève mercredi "entre 00h01 et 23H59".

Selon Cockpit, le mouvement, qui concerne également les vols de la filiale low-cost Germanwings qui "tenteront de remplacer les vols" de la maison-mère Lufthansa, touchera les vols court et moyen courriers au départ d'Allemagne.

Mercredi est un jour de retour de vacances

1520 vols sont prévus mercredi, qui doivent transporter 180 000 passagers, notamment des familles des régions du Bade-Wurtemberg et de Bavière qui achèvent leur vacances d'été, a rappelé Lufthansa.

Les vols annulés sont au départ ou à destination de Francfort (ouest), Munich (sud) et Düsseldorf (ouest).

L'appel pour mardi concernait également le fret mais "grâce à des pilotes volontaires", les sept vols de fret prévus pour mardi ont bien lieu, affirme le géant de l'aérien.

Cockpit et Lufthansa bataillent âprement, entre autres, sur les conditions de départ en retraite des pilotes. Sur fond de négociations très tendues, le syndicat a appelé à la grève à répétition, notamment pendant les mois d'hiver 2014/2015. Les derniers arrêts de travail remontent à mars. Après le crash d'un avion de Germanwings, compagnie du groupe Lufthansa, dans les Alpes françaises fin mars, Cockpit avait suspendu ses grèves et les négociations avec la direction avaient repris ces derniers mois.

Dans un communiqué diffusé lundi, le syndicat explique avoir fait d'importantes concessions mais sans trouver de terrain d'entente avec la direction.

La concurrence du low-cost

Pour faire face à la concurrence des compagnies low-cost, Lufthansa, qui chapeaute outre la compagnie du même nom Germanwings, Swiss et Austrian Airlines, a mis sur les rails une vaste réorganisation avec pour objectif de transférer ses liaisons nationales et moyen-courrier à sa branche low-cost Germanwings. Certains personnels de la compagnie voient dans cette mesure une menace pour leur statut et leur rémunération.

Lors des grèves précédentes, Lufthansa, premier groupe aérien européen, a réussi à atténuer les effets sur les passagers et éviter le chaos en prévenant les clients, en faisant voler des pilotes qui occupent d'autres fonctions au sein du groupe et en coopérant étroitement avec l'opérateur du rail Deutsche Bahn.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK