La grève chez Lufthansa continuera mardi, elle a déjà affecté 113 000 passagers

Lufthansa: la grève se poursuivra également mardi
Lufthansa: la grève se poursuivra également mardi - © PETER KNEFFEL - AFP

Environ 113.000 passagers ont été affectés lundi par une nouvelle journée de grève du personnel navigant de Lufthansa, et de nouvelles perturbations, mais moindres, étaient à attendre mardi, malgré une nouvelle offre de la compagnie au syndicat gréviste.

Sur fond de négociations enlisées portant sur les salaires et sur le régime de préretraite et retraite, le syndicat UFO a mené lundi un troisième jour de grève dans ce mouvement débuté vendredi dernier et prévu pour durer jusqu'au vendredi 13.

Lufthansa s'est vu contrainte d'annuler 929 vols lundi, après plus de 500 samedi et 300 vendredi. Quelque 113.000 passagers étaient concernés lundi, selon la compagnie, dans un mouvement étendu pour la première fois à l'aéroport de Munich. Comme les jours précédents, Francfort, hub de la compagnie, était touché aussi, ainsi que Düsseldorf. Ces trois aéroports sont les trois seuls d'Allemagne où la compagnie stationne du personnel navigant.

La grève continue
UFO a annoncé que la grève serait reconduite mardi dans les trois mêmes aéroports, les trois plus gros d'Allemagne, et ce toute la journée. Mais Lufthansa a indiqué que "presque toutes les liaisons intérieures et européennes (pourraient) être assurées" mardi, et "quelques" vols intercontinentaux.

Les négociations entre le transporteur aérien et les délégués du personnel navigant durent depuis décembre 2013, et s'inscrivent dans un contexte général d'efforts déployés par Lufthansa pour baisser ses coûts et lutter contre la concurrence des compagnies low-cost et de celles du Golfe. Lufthansa est aussi en conflit avec ses pilotes, qui ont eux aussi fait grève à plusieurs reprises.

Dans la soirée, Lufthansa a présenté une offre améliorée au syndicat, avec notamment une prime exceptionnelle de 3.000 euros par salarié, contre 2.000 euros dans la précédente proposition, et un départ en retraite possible à partir de 55 ans. "Afin que nos clients ne soient plus pénalisés par les effets de cette grève, nous nous sommes décidés à cette amélioration de notre offre", a commenté la directrice du personnel de la compagnie, Bettina Volkens, citée dans un communiqué.

L'UFO regrette d'être mise au courant après la presse
Le syndicat UFO a regretté avoir été mis au courant de cette nouvelle proposition "après la presse", déplorant que "nos retraites soient toujours menacées et que Lufthansa menace de supprimer des liaisons". La direction du syndicat va examiner l'offre mais "cela ne change rien à la grève prévue le 10 novembre", a prévenu l'organisation.

Les grèves dans le secteur aérien allemand ne donnent en général pas lieu à des scènes de chaos en Allemagne, les compagnies aériennes prévenant les clients en amont. Lufthansa avait tout de même réservé ces derniers jours plusieurs milliers de chambres d'hôtel à Francfort pour héberger les passagers en souffrance.

Les compagnies du groupe du même nom (Germanwings, Swiss, Austrian) ne sont pas concernée par l'action.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK