Les syndicats dénoncent: McDonald's élude l'impôt

Selon ces syndicats, McDonald's a mis sur pied en 2009 au Luxembourg une construction, MC D Europe, où étaient logés divers revenus et permettant, grâce à un tax ruling, d'éviter le paiement de plus d'un milliard d'euros d'impôts. Entre 2009 et 2013, cette structure luxembourgeoise, employant 13 personnes, a enregistré des revenus cumulés de 3,7 milliards d'euros sur lesquels elle s'est acquittée de 16 millions d'euros de taxes.

Les syndicats à l'origine du rapport l'ont transmis aux instances européennes et demandent des mesures "afin de rendre impossibles ce genre de constructions".

De son côté, la FGTB Horval demande au fisc belge d'initier une enquête sur les constructions dans lesquelles McDonald's Belgique est impliquée. 

De son côté, McDonald's Belgique a réagi dans un communiqué: "Nous sommes très surpris des allégations portées contre nous. McDonald's Belgique a toujours payé les taxes dues en Belgique. Nous suivons en tous points les lois fiscales belges et réglons en Belgique les cotisations de sécurité sociale de nos employés, les taxes foncières sur les biens immobiliers, les impôts sur les bénéfices et toutes autres taxes requises. Depuis plus de 35 ans que nous sommes installés en Belgique, nous avons été régulièrement inspectés par les agences gouvernementales compétentes".

Le syndicat réfute par ailleurs que la chaîne de fast food favorise l'emploi des jeunes, comme elle s'en targue dans une campagne publicitaire. "Les soi-disant 500 emplois supplémentaires sont simplement des remplacements d'autres travailleurs ayant quitté l'entreprise. Remplacés par des jeunes qui sont subsidiés par différentes autorités", dénonce le syndicat.

La FGBT Horval reproche enfin à McDonald's d'employer 2900 personnes en Belgique sans prendre ses responsabilités dans le cadre d'une structure de concertation sociale.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK