Les soldes d'été ont bénéficié aux grandes enseignes, pas aux indépendants

Les indépendants pointent les vendeurs en ligne et la météo
Les indépendants pointent les vendeurs en ligne et la météo - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Les grandes enseignes et chaines de magasins enregistrent une hausse de 5% de leurs ventes par rapport aux soldes de l'été 2014, se félicite Comeos, la fédération du commerce et des services, dans un communiqué jeudi. En revanche, le Syndicat neutre des indépendants (SNI) constate une baisse de 6% du chiffre d'affaires par rapport à l'an dernier.

"La concurrence grandissante des e-vendeurs tels que Zalando, 3 Suisses et Vente Exclusive est pointée du doigt par les commerçants", explique le SNI, qui représente indépendants, PME et professions libérales du pays. Un constat qui doit pousser les magasins de vêtements à se lancer dans un webshop, poursuit le syndicat.

"L'an dernier, les soldes d'été n'ont pas été extraordinaires non plus mais le chiffre d'affaires n'avait baissé 'que' d'1,5%", rappelle le SNI.

La météo est également évoquée : "La canicule durant la première semaine de soldes et la météo automnale de la dernière semaine ont eu une influence négative sur les ventes".

Les grosses enseignes ont, elles, tiré leur épingle du jeu

La situation est toute autre chez Comeos, dont les membres (H&M, Zara, JBC...) constatent une hausse de 5% des ventes. L'attrait du public pour les shorts, jupes et sandales pendant les chaleurs du début du mois de juillet a permis de réduire les stocks.

L'Union des classes moyennes (UCM) fait état de différences importantes d'un magasin à l'autre. "La tendance globale en termes de chiffre d'affaires est au statu quo, voire en légère hausse", note l'organisation. Une bonne surprise, puisque le sondage précédant les soldes réalisé par l'UCM prévoyait plutôt une baisse du chiffre d'affaires. Les commerçants qui ont vu leur chiffre d'affaires baisser évoquent également la concurrence de l'e-commerce, tout comme la multiplication des réductions hors périodes de soldes.

"Certains commerçants remarquent une légère reprise de la consommation", ajoute l'UCM. "Les clients leur semblent plus confiants et prêts à se faire plaisir."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK