Les smartphones haut de gamme offrent-ils un bon rapport qualité-prix?

Toute la presse parle, comme d’habitude, de la sortie d’un nouveau smartphone de Apple. Et comme souvent, il est plus cher que le précédent. 1160 euros pour l’entrée de gamme, cela fait un montant. Et la rumeur évoque Un prochain modèle Huawei P10 attendu pour octobre, encore plus cher. Comment, à l’époque du low-cost, expliquer le succès de modèles si chers ?

Principalement parce que le haut de gamme est "Le" segment stratégique pour l’avenir des fabricants. Le marché des mobiles low-cost est complètement saturé et fort soumis à la concurrence. C’est donc dans le premium (le haut de gamme), qu’il existe encore du potentiel de développement. Pour le moment, ce segment est partagé par les 2 poids lourds, Apple et Samsung. C’est eux qui se partagent le gâteau et les autres constructeurs veulent aussi leur part. Plusieurs marques chinoises, Huawei en tête, se lancent dans la course. Ils annoncent pour bientôt un téléphone qui va vraisemblablement aussi tourner autour de 1000 euros. Le haut de gamme c’est l’enjeu d’avenir pour les fabricants de téléphones.

Si le gâteau est si stratégique, c’est parce que le haut de gamme rapporte le plus. Tant chez Apple que Samsung, les clients achètent davantage le modèle le plus cher que le modèle le moins cher.

Manifestement, il y a un public pour ça, souvent, dans les classes moyennes et aisées et dans le monde de l’entreprise… où celui qui l’utilise n’est pas forcément celui qui le paie.

Une croissance de 7% pour les modèles les plus luxueux

Pour Jean-Claude Verset, notre journaliste maison spécialiste des nouvelles technologies c’est dans ce segment clair que les fabricants gagnent le plus d’argent. "C’est là qu’on fait des marges et c’est donc aussi là que les constructeurs vont investir. Il est surprenant de constater que le marché en Belgique est plutôt à la baisse. On va dire qu’il stagne, sauf pour le haut de gamme, où là on voit une croissance qui est de l’ordre de 6 à 7 %, c’est énorme. Ces appareils pour, les constructeurs, de vrais porte-drapeaux. Et c’est ce qui permet aussi de vendre des appareils moins chers tout en bénéficiant de l’aura des smartphones dit de qualité ".

Le haut de gamme n’est pas forcément une bonne affaire

Mais les nouveautés technologiques justifient-elles cette hausse de prix ? En partie, puis que nouveaux venus embarquent désormais la réalité augmentée, la réalité virtuelle et, bientôt, l’intelligence artificielle, mais comme l’explique Jean-Claude Verset, ce n’est pas, pour autant le meilleur investissement : "Un appareil qui coûte deux fois moins cher offre 90 % des capacités de celui qui coûte deux fois plus cher. Au niveau du rapport qualité-prix, je dirais que le haut de gamme n’est certainement pas une bonne affaire."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK