Les salaires ont baissé en Europe depuis l'an 2000

Les pays les plus instables ont vu leurs salaires plonger
Les pays les plus instables ont vu leurs salaires plonger - © PEDRO ARMESTRE - IMAGEGLOBE

L'Institut des syndicats européen, ETUI, s'est penché sur l'évolution des salaires en Europe depuis l'an 2000. Cette étude, relevée ce matin par La Libre, démontre que dans 15 pays sur 27, les salaires réels ont baissé depuis la crise. En Belgique, on peut parler d'un quasi statu quo.

Sur la période 2009-2012, le salaire réel hors inflation en Belgique a progressé de 0,09 %, du sur-place donc. Rien d'étonnant: si l'on élimine l'indexation automatique, les salaires ont quasiment été bloqués depuis l'année 2009.

Mais le plus intéressant dans l'étude de l'institut des syndicats européens, c'est de permettre la comparaison avec nos voisins directs. Rappelons que notre compétitivité se mesure en effet à l'aune de la France, des Pays-Bas et de l'Allemagne.

A côté du quasi statu quo belge et toujours de 2009 à 2012, les salaires ont augmenté de 0,24 % aux Pays-Bas, de 0,53 % en Allemagne et de 0,75 % en France. Autrement dit, il n'y a pas eu de dérapage salarial. Rappelons encore qu'il s'agit du salaire réel hors inflation, donc hors indexation; ce qui change, en partie, la perspective.
Autre constat intéressant: le recul des salaires dans les pays les plus fragiles. Si l'on met de côté la baisse en Grande-Bretagne, résultat de la politique du gouvernement Cameron, c'est en effet dans les pays économiquement instables que le repli des salaires réels est le plus sensible. Avec un exemple plus que symbolique, le recul de près de 5 % des salaires en Grèce, un effort sans le moindre retour en terme de croissance. Et la Grèce pourrait même avoir besoin d'un nouveau plan de sauvetage.

M. Visart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir