Thorsten Dirks, Eurowings: "Brussels Airlines ne sera pas une copie belge de Ryanair"

Thorsten Dirks, CEO d'Eurowings
2 images
Thorsten Dirks, CEO d'Eurowings - © THIERRY ROGE - BELGA

Dès 8 heures ce mercredi, les représentants du personnel de Brussels Airlines ont rencontré leur nouvelle patronne, Christina Ferster, ainsi que Thorsten Dirks, le patron d'Eurowings, la filiale low-cost de Lufthansa. 

Brussels Airlines et la compagnie allemande formeront désormais Eurowings Group. "Brussels Airlines est une clé du succès d'Eurowings. L'entreprise belge va devenir un centre d'excellence pour les longs-courriers", Eurowings n'effectuant pas (encore) actuellement de tels vols : voilà une partie du message qui a été délivré ce mercredi au personnel de la compagnie par Thorsten Dirks, à l'issue d'un conseil d'entreprise extraordinaire au siège de la compagnie aérienne. Brussels Airlines sera en outre un centre de compétences pour l'Afrique pour l'ensemble du groupe Lufthansa, qui veut se développer sur ce continent. Les premières liaisons intercontinentales d'Eurowings devraient démarrer début avril depuis Düsseldorf. "Brussels Airlines ne sera pas une copie belge de Ryanair" a-t-il aussi dit. Selon le patron, l'association de Brussels Airlines et d'Eurowings permettra d'offrir des "produits de haute qualité pour tous les budgets".

Au cours de sa présentation à la presse, Thorsten Dirks a déclaré : "On ne peut pas donner de garanties sur l'emploi du personnel au sol. Il y aura des relocalisations ou des remaniements. Mais il y aura des engagements dans le personnel naviguant".

La marque Brussels Airlines

Il n'y pas de projet de changer la marque Brussels Airlines à court terme et celle-ci subsistera dans l'immédiat, tout comme l'entreprise en tant qu''home carrier' pour la Belgique tant pour le moyen que le long-courrier, a assuré Thorsten Dirks. 

"Brussels Airlines reste une compagnie belge. Mais l'entreprise fait à présent partie de Eurowings Group et il est très important pour nous qu'elle rencontre le plein succès dans le futur. Nous voulons qu'elle bénéficie bien plus de notre collaboration, " explique Thorsten Dirks. Son entreprise est la compagnie rencontrant la croissance la plus rapide en Europe pour le moment, insiste-t-il, glissant que l'on devrait voir davantage d'avions Eurowings atterrir à Zaventem à l'avenir.

C'est une divergence de vues sur la vision d'avenir qui a mené au changement de direction de Brussels Airlines. "Il y avait une incompatibilité entre individus, c'est tout", soutient le CEO. Il reviendra à Bruxelles le 12 mars présenter un plan global sur la stratégie d'Eurowings et son impact plus concret pour Brussels Airlines.

Pas d'action syndicale syndicale dans l'immédiat

Si aucun changement n'est prévu en 2018, les syndicats se montrent malgré tout prudents et attentifs pour l'avenir, de nombreuses questions restant sans réponse, selon eux. Ils ne prévoient pas de mener d'actions dans l'immédiat.

Le modèle hybride va se poursuivre et la marque Brussels Airlines continuera d'exister à l'avenir, en tous les cas pour les vols long courrier. En Europe par contre, il n'est pas impossible qu'elle disparaisse. Le CEO d'Eurowings a toutefois assuré au personnel qu'une touche belge demeurerait au sein de l'entreprise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK