Les prix de l'électricité restent plus élevés en Wallonie, selon la Creg

Les prix de l'électricité restent plus élevés en Wallonie, selon la Creg
Les prix de l'électricité restent plus élevés en Wallonie, selon la Creg - © CHARLY TRIBALLEAU - AFP

Le prix moyen de l'électricité pour un client résidentiel restait plus élevé en Wallonie qu'en Flandre et, davantage encore, qu'à Bruxelles, selon un aperçu semestriel de l'évolution des prix énergétiques réalisé par la Creg, le régulateur fédéral des secteurs de l'électricité et du gaz.

Entre mars 2017 et mars 2018, le prix moyen de la composante énergétique (comprenant l'abonnement, l'énergie consommée, la contribution électricité verte et éventuellement la contribution cogénération) pour l'électricité a augmenté de 4,59% en Wallonie, 5,69% en Flandre et 6,54% à Bruxelles. Mais elle restait plus élevée dans le sud du pays, avec un prix moyen en mars 2018 de 308,5 euros par an, contre 301,77 euros par an en Flandre et 269,66 euros à Bruxelles.

Pour le gaz naturel, le prix moyen de la composante énergétique s'est accru de 3,14% en Wallonie, 3,40% en Flandre et 2,09% à Bruxelles. Dans ce cas, le prix moyen est plus élevé à Bruxelles (638,34 euros), qu'en Wallonie (630,69 euros) et qu'en Flandre (622,28 euros).

"Bruxelles se distingue clairement des autres régions par une redevance d'abonnement moyenne plus élevée et un coût moyen pour l'énergie plus élevé. Ceci est compensé par un coût moyen pour les certificats verts significativement plus bas", observe la Creg dans son aperçu semestriel.

La Creg constate que depuis septembre 2017, les prix de l'électricité augmentent en raison des prix plus élevés sur les marchés internationaux de l'énergie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK