Les premières voitures volantes prennent leur envol

Ce n'est plus uniquement un rêve, les voitures volantes débarquent de plus en plus dans nos vies. Certaines sont commercialisées, mais par contre, ce n'est probablement pas demain que vous pourrez voler en voiture.

Les voitures volantes nourrissent les fantasmes depuis des décennies. Jusqu'à présent, seule la fiction avait réussi à les faire voler : c'est le cas dans Harry Potter, retour vers le futur ou encore le 5ème élément. Mais aujourd'hui, la réalité rejoint tout doucement la fiction.

Naissance des premiers prototypes

Par exemple, avec un projet chinois de drone taxi : 210 kg, 28 minutes d’autonomie, une vitesse maximale de 130 km/h. Il suffit de programmer la destination, de pousser sur décollage et ce drone taxi s’autopilote. Il a été testé il y a quelques jours par des investisseurs néerlandais.

30 appareils sont déjà vendus, 300 autres commandés, au prix de 200.000 euros. Les chinois ne sont pas les seuls à s’être lancés dans l’aventure. Airbus, Boeing ou Intel ont aussi lancé leur prototype de taxi drone ou de voiture-volante. Mais on est encore loin d'avoir une technologie aboutie, notamment au niveau des batteries.

L'adaptation des lois sera laborieuse

Le potentiel est énorme, mais le développement n'est pas encore au point. D'autant que ces appareils demandent, pour certains, une piste de décollage et une législation, qui pour l'instant, n'est pas adaptée.

Si la technologie évolue, la réglementation devra probablement s’adapter, cela peut rendre du temps. Rien que pour les drones classiques, il a fallu plus de 5 ans pour arriver à une législation en Belgique. On est donc encore loin de prendre son envol pour éviter notamment des embouteillages.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK