Les Philippines retirées de la liste de paradis fiscaux

RTBF
RTBF - © RTBF

Les Philippines ont été retirées de la liste des paradis fiscaux de l'OCDE, qui ne contient plus que onze "territoires non coopératifs", a annoncé mardi l'organisation.

"Les Philippines ont progressé aujourd'hui sur la liste des juridictions qui 'ont effectivement appliqué la norme fiscale admise au niveau international'", déclare l'Organisation de coopération et de développement économiques dans un communiqué.

La décision de blanchir ce pays intervient après l'adoption d'une nouvelle législation et de la publication, cette semaine, des règlements d'application.

"Les Philippines disposent d'un réseau de plus de 30 conventions prévoyant l'échange de renseignements en matière fiscale", rappelle l'OCDE, fer de lance institutionnel dans la lutte contre les paradis fiscaux et le secret bancaire.

Toutefois, souligne l'organisation dont le siège est à Paris, des "restrictions" législatives entravaient jusqu'ici l'échange de renseignements bancaires. La nouvelle législation supprime ces restrictions.

Cette décision porte à 31 le nombre de pays blanchis depuis avril 2009, lorsque les listes de paradis fiscaux ont été publiées par l'OCDE dans le sillage du sommet du G20 de Londres qui avait fait de la régulation et de la lutte contre la fraude fiscale l'une des priorités face à la crise.

Il ne reste désormais que onze pays sur les listes de paradis fiscaux, dont quelques îlots du Pacifique et une poignée de pays d'Amérique centrale.

Les lois et pratiques de plus de 90 pays doivent être évaluées par un Forum fiscal placé sous la houlette de l'OCDE, chargé de désigner les mauvais élèves.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK