Les négociations sur le TTIP ont "de facto échoué", juge le vice-chancelier allemand

Pour le vice-chancelier allemand, c'est un échec, dès lors que l'UE ne veut pas se soumettre aux exigences américaines.
Pour le vice-chancelier allemand, c'est un échec, dès lors que l'UE ne veut pas se soumettre aux exigences américaines. - © TOBIAS SCHWARZ - AFP

C'est le ministre allemand de l'Économie qui l'affirme : les négociations commerciales entre les États-Unis et l'Union européenne en vue de parvenir à un accord de libre échange, le fameux Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), sont un échec.

"Les négociations avec les USA ont de facto échoué parce que nous, les Européens, nous ne voulions pas nous soumettre aux exigences américaines", a déclaré Sigmar Gabriel à la télévision publique allemande ZDF.

"Les choses ne progressent pas sur ce front", ajoute celui qui est aussi vice-chancelier et chef de file du Parti social-démocrate allemand (SPD).

Ces négociations transatlantiques ont débuté il y a trois ans et n'aboutissent pas; États-Unis et Union européenne ne parviennent pas à faire converger leurs intérêts.

Doutes et obstacles

Et le "Yes" au référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE le 23 juin dernier n'a été qu'un coup de frein supplémentaire à ces discussions. "Le retrait du Royaume-Uni du marché européen va affecter la valeur du marché de l'UE", avait reconnu le négociateur-en-chef américain Dan Mullaney. "Le Royaume-Uni est notre plus grand marché aussi pour les services."

Pourtant, d'un côté comme de l'autre, on souhaite parvenir à un accord avant la fin du second et dernier mandat de Barack Obama. Mais le président américain, qui quittera officiellement la Maison Blanche en janvier prochain, se heurte également à des oppositions aux États-Unis.

À la mi-juillet, le secrétaire d'État américain John Kerry se montrait toutefois optimiste, estimant qu'il était encore possible de conclure cette année un accord de libre-échange "ambitieux".

Retrouvez toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK