Les monnaies virtuelles dégringolent après une cyberattaque en Corée du Sud

Le Bitcoin est parmi un nombre de cryptomonnaies qui ont dégringolé en Asie après des informations sur une cyberattaque sur une plateforme d'échanges sud-coréenne
Le Bitcoin est parmi un nombre de cryptomonnaies qui ont dégringolé en Asie après des informations sur une cyberattaque sur une plateforme d'échanges sud-coréenne - © JACK GUEZ

Les cours des cryptomonnnaies ont plongé lundi en Asie après un piratage informatique sur la plateforme d'échanges sud-coréenne qui n'a pas dévoilé le montant détourné.

La plateforme Coinrail, qui propose plus de 50 cryptomonnaies, a indiqué avoir gelé toutes les monnaies virtuelles, dont le Fundus X, l'Aston, l'Enper, et autres unités dans un portefeuille dit "hors ligne" pour les protéger de cette intrusion malveillante.

Elle assure aussi travailler avec les autorités sud-coréennes et les développeurs de monnaies virtuelles pour trouver les responsables de cette cyberattaque survenue dimanche. Mais, les utilisateurs s'inquiétant de la sécurité de leurs investissements, le cours du bitcoin a perdu 13%, l'ethereum a lâché 12%, le ripple a plongé de presque 20% par rapport aux derniers cours.

En janvier, la plateforme d'échanges de cryptomonnaies Coincheck, avait été victime fin janvier d'un piratage massif. "Si cela peut arriver à A, cela peut arriver à B et à C, alors les gens paniquent parce que quelqu'un vend", a expliqué Stephen Innes, responsable des transactions Asie-Pacifique chez OANDA.

"Les unités sont très peu négociées, principalement par des gérants de comptes (...). Il n'y a pas besoin de beaucoup d'argent pour faire bouger énormément le marché", a-t-il ajouté.

Les cours des cryptomonnaies ont reculé depuis la fin de l'année dernière. La plus populaire d'entre elles, le bitcoin avait culminé à près de 20.000 dollars fin 2017 après avoir commencé l'année autour de 1.000 dollars.

Le cours, très fluctuant, se situait lundi autour de 6.750 dollars vers 07H30 GMT contre 7.646,27 dollars vendredi soir.

La Corée du Sud est l'un des marchés les plus actifs pour les monnaies virtuelles dont la forte popularité a contraint le gouvernement à en renforcer la régulation.

-Avec Bloomberg News -

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK