Les journalistes de la BBC en grève pour protester contre des licenciements

Les grévistes répondent à l'appel de l'Union nationale des journalistes (NUJ) après l'échec de négociations pour le redéploiement de 30 salariés qui risquent d'être licenciés. Neuf des emplois menacés sont à la BBC Scotland en Ecosse, les autres affectent les chaînes et stations Five Live, l'Asian Network et le World Service.

Selon la secrétaire générale du syndicat Michelle Stanistreet, "les adhérents de la NUJ agissent pour défendre des emplois et un journalisme de qualité dans le groupe".

"Ils sont en colère et frustrés par les décisions lamentables prises au sommet de la BBC - des décisions qui font que des journalistes sont forcés de quitter leur emploi et que le journalisme et la programmation de qualité sont compromis", a-t-elle déclaré.

Un porte-parole de la BBC a déclaré que le groupe comprenait "combien les situations impliquant des licenciements pouvaient être frustrantes et difficiles", mais qu'il était déçu par cette grève, alors qu'il déployait tous ses efforts pour optimiser les redéploiements et le dialogue avec les syndicats.

Selon la NUJ, la BBC a perdu 7.000 emplois depuis 2004. Le syndicat demande un moratoire de six mois pour les licenciements. 2.000 emplois doivent être supprimés d'ici 2017 et la programmation de la chaîne publique revue en profondeur dans le cadre d'un vaste programme visant à réduire les coûts.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK