Les fonctionnaires ukrainiens choquent par leur richesse étalée sur la toile

Même le président ukrainien Petro Porochenko a du se plier à cet exercice
Même le président ukrainien Petro Porochenko a du se plier à cet exercice - © EMMANUEL DUNAND - AFP

Montres de luxe, œuvres d'art, millions de dollars en espèce: les fonctionnaires ukrainiens ont dû faire étalage de leur fortune pour répondre à une nouvelle loi leur imposant de déclarer en ligne leurs biens et revenus.

Un étalage qui en a choqué plus d'un en Ukraine, ex-république soviétique en proie à une profonde crise économique, où le salaire minimum s'élève à 56 dollars (51 euros) par mois.

L'adoption de cette nouvelle loi avait été exigée par le Fonds monétaire international (FMI), qui octroie une aide financière vitale à l'Ukraine, dans un but de transparence et de lutte contre la corruption.

La fortune du président évaluée à presque 1 milliard de dollars

Plus de 100.000 fonctionnaires se sont pliés à cette obligation. Y compris le président ukrainien Petro Porochenko, qui apparaît comme le plus riche d'entre eux. Homme d'affaires à la tête d'un empire du chocolat avant d'être élu président en mai 2014, M. Porochenko a déclaré être actuellement propriétaire de plus de 100 sociétés dans différents pays, dont la Russie.

Il a ajouté conserver plus de 26 millions de dollars (23,7 millions d'euros) à la banque. Selon l'hebdomadaire Novoïe Vremia, sa richesse s'élève au total à quelque 949 millions de dollars (867 millions d'euros), ce qui fait de lui le 4ème homme le plus riche d'Ukraine, derrière les oligarques Rinat Akhmetov, Viktor Pintchouk et Igor Kolomoïski.

Le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov, a indiqué posséder trois appartements, dont l'un de 657 mètres carrés, ainsi qu'une cave à vins d'environ 750 bouteilles. Il est aussi l'heureux propriétaire d'une collection d'antiquités et d'œuvres d'art, dont un tableau de Pablo Picasso.

Comme plusieurs autres responsables, il a affirmé avoir bâti sa fortune en tant qu'homme d'affaires, avant d'être élu député, fonction pour laquelle il a perçu un salaire de 2.825 dollars (2.579 euros) en 2015.

En proie à une profonde crise économique aggravée par le conflit dans l'Est avec les séparatistes prorusses qui a fait plus de 9.600 morts depuis avril 2014, l'Ukraine a subi un effondrement de son PIB de 9,9% en 2015 après une chute de 6,6% l'année précédente.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK