Les extrapreneurs pour redynamiser les entreprises

D’un côté on retrouve une vingtaine d’extrapreneurs, des entrepreneurs qui travaillent sur le mode collaboratif à la fois dans l’entreprise et en dehors, tous ont envie de créer une activité économique innovante. De l’autre côté, une série d’entreprises qui s’interrogent, elles, sur la pérennité de leur modèle économique. Ils vont dès lors travailler ensemble pendant six mois sur une série de thèmes, notamment l’immobilier.

Un programme de 6 mois

"Il y a beaucoup d’immobiliers aujourd’hui vides et ça va continuer. Ce sont des grands bâtiments de bureaux, ce sont des grosses villas, des châteaux, des galeries marchandes qui se vident, et donc on sait que d’ici 10 ans, ce ne seront plus les mêmes mètres carrés qui seront demandés et plus aux mêmes endroits. Donc, qu’est-ce qu’on fait avec les nouveaux projets ? Qu’est-ce qu’on fait avec les anciens bâtiments ? Quels mètres carrés pour quelles fonctionnalités ? Tout ça en fonction du changement de la société", explique Michel de Kemmeter est un des initiateurs du projet.

Le programme dure six mois et pendant cette période, tous les acteurs vont bénéficier d’un encadrement avec des professionnels qui, eux, connaissent ces problématiques et vont leur apporter chaque fois "une pierre d’angle de la nouvelle économie".

Créer l'activité économique

L'objectif final est la création d’activités économiques, des start-up, des entreprises donc, ou bien des emplois éventuellement ailleurs que dans les projets pour ces extrapreneurs.

"Nous aimerions bien sortir de cette édition-ci sept ou huit projets business, des projets d’innovation pour les entreprises partenaires. Ce sont des projets qui, à travers la création de valeur et à travers le business, vont offrir de toutes nouvelles solutions aux enjeux du moment. Donc, ce seront des projets qui seront appelés à devenir des entreprises, les entreprises de demain", ajoute Michel de Kemmeter.

La première édition des extrapreneurs a permis la création de neuf business models, dont huit se sont déjà transformés en entreprise.

Petit exemple concret pour imaginer de quoi il s’agit : un clos dans le Brabant wallon avec huit habitations écoresponsables mises en location pour un loyer mensuel extrêmement démocratique. Le concept est en développement chez nous. L’idée est aussi de l’exporter dans d’autres pays qui ont aussi des besoins en la matière.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK